Ille-et-Vilaine

Ressources humaines

Me and My Boss accélère avec des conseillers recruteurs indépendants

Par Virginie Monvoisin, le 18 juin 2019

Sébastien Nau et Katell Hénaff, cofondateurs de l'agence bretillienne Me and My Boss, visent un développement national et international pour leur solution de recrutement innovante. Ils cherchent pour cela une centaine de conseillers recruteurs indépendants d'ici à cinq ans.

Sébastien Nau (à gauche), cofondateur de la société Me and My Boss avec Katell Hénaff (à droite) en Ille-et-Vilaine
Sébastien Nau (à gauche) a cofondé l'agence de recrutement Me and My Boss en 2014 en Ille-et-Vilaine avec Katell Hénaff (à droite). — Photo : © Virginie Monvoisin

Quand Sébastien Nau a créé Me and My Boss en 2013 à Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine), il voulait changer le monde du recrutement, parfois un peu rigide, en proposant une solution basée sur la curiosité et la personnalité du candidat. Alors que la méthode américaine des chasseurs de têtes a eu son temps dans l’Hexagone, il veut à son tour exporter son mode alternatif de recrutement. Son concept ? Un questionnaire baptisé « Question 2 Job », qui, en cinq étapes, demande au candidat de répondre à cinq questions sans connaître le nom de l’entreprise qui recrute.

Inciter le candidat à parler de lui

« On joue en quelque sorte au recruteur masqué, en incitant le candidat à parler de lui et de son histoire, explique Sébastien Nau. Mais c’est donnant-donnant. À chaque réponse, on délivre en échange une information sur l’entreprise : son histoire, sa valeur ajoutée, une information insolite, etc. Le candidat est libre ou non de poursuivre sa démarche. En fonction des réponses, nous délivrons à notre client (le recruteur), une sélection de candidats pour son poste à pourvoir ».

Ce questionnaire est posté via les sites internet de recrutement adaptés ou sur les réseaux sociaux. Une opération de recrutement qui se situe, en termes de budget, entre l’offre premium d’un site spécialisé et l’intervention d’un cabinet de recrutement. Une fois les candidats présélectionnés, l’entreprise peut effectuer son recrutement en interne, ou s’appuyer sur une prestation sur-mesure de Me and My Boss.

Un déploiement sous licence

Sébastien Nau emploie pour le moment quatre collaborateurs, est rentable et réalise 250 000 € de chiffre d’affaires. La start-up devrait atteindre les 700 000 € en 2020. Pour cela, elle a pris le pari de déployer sa solution sous licence. Une dizaine de conseillers recruteurs indépendants a ainsi déjà rejoint l’équipe de Me and My Boss depuis six mois (3 à Brest, 3 à Rennes, à Paris, Lyon, Nantes, Saint-Brieuc), et « gagne sa vie avec notre concept », se réjouit le dirigeant. En plus d’un droit d’entrée de 3 500 € (pour la formation et le suivi), ils paient, chaque mois, 150 € de licence pour utiliser la marque, dont ils deviennent des revendeurs auprès de leurs propres clients.

« Nous voulons atteindre la centaine de conseillers recruteurs indépendants d’ici à cinq ans, sur toute la France, avec en priorité Lille, Bordeaux, Toulouse et Strasbourg, indique Sébastien Nau. Nous avons même déjà des contacts à l’étranger, à Montréal notamment ». Pour permettre cette croissance, Me and My Boss veut réaliser une levée de fonds avant fin 2019. Montant recherché : entre 1 et 1,5 million d’euros.

Sébastien Nau (à gauche), cofondateur de la société Me and My Boss avec Katell Hénaff (à droite) en Ille-et-Vilaine
Sébastien Nau (à gauche) a cofondé l'agence de recrutement Me and My Boss en 2014 en Ille-et-Vilaine avec Katell Hénaff (à droite). — Photo : © Virginie Monvoisin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.