Bretagne

Industrie

L'industrie bretonne recrute et lance une plateforme internet pour séduire

Par Virginie Monvoisin, le 22 mars 2021

La première édition des Journées de l’industrie en Bretagne se déroule du 22 mars au 2 avril. Un événement créé par les différentes branches pour pallier le manque d’opportunités de rencontres pendant la crise sanitaire. Les industriels recrutent plus que jamais et modernisent leur image pour attirer.

L’industrie bretonne recrute en CDI et en alternance, sur tous types de postes et de profils. Le secteur, diversifié, dispose d’outils modernes, comme le promeut le centre de formation de l’UIMM Bretagne de Bruz, avec sa plateforme technologique dédiée à l’industrie du futur.
L’industrie bretonne recrute en CDI et en alternance, sur tous types de postes et de profils. Le secteur, diversifié, dispose d’outils modernes, comme le promeut le centre de formation de l’UIMM Bretagne de Bruz, avec sa plateforme technologique dédiée à l’industrie du futur. — Photo : Virginie Monvoisin

"On n’a jamais autant parlé de l’industrie de manière positive que pendant la crise, constate Daniel Tunier, président de l’Ajir Bretagne, association interindustrielle (dédiée à la promotion de l’industrie, des formations et des métiers industriels). On a accéléré l’agilité de nos industries pour apporter des solutions aux Français." Des entreprises du textile qui ont commencé à fabriquer des masques, des plasturgistes qui se sont mis aux flacons de gel hydroalcooliques… Les exemples d’industries porteuses de progrès sont légion. Et les acteurs du secteur d’affirmer tout haut : "l’industrie bretonne se porte bien !" Mis à part les secteurs de l’aéronautique civil et de l’automobile, plus touchés par la crise, les entreprises industrielles bretonnes tirent leur épingle du jeu par une meilleure diversité de marchés. Les secteurs agri-agro, la défense, les EMR et les équipements médicaux ont même de bonnes visibilités sur 2021 et 2022. L’industrie représente ainsi 20 % de l’emploi salarié privé dans la région, soit 160 000 personnes. Et elle recrute.

20 000 embauches par an

En 2019, 20 000 embauches en CDI ont été comptabilisées, 12 633 pendant les 3 premiers trimestres 2020. Au dernier trimestre, la Bretagne est la région qui résiste le mieux, avec une baisse de 0,8 % de l’emploi industriel seulement. Un phénomène dû notamment à la forte présence de l’agroalimentaire. Et la tendance se poursuit en 2021. "Pourtant, sur 10 recrutements, 6 sont difficiles à concrétiser", indique Daniel Tunier. En partie parce que la région a un plus faible taux de chômage (7 %) que la moyenne hexagonale (9 %), mais aussi par manque d’attractivité.

Il est donc urgent de séduire, notamment les jeunes, et de redorer son blason. "Une entreprise industrielle est une entreprise moderne, digitale, on est loin de l’image de Germinal !", lance Jocelyne Madec, PDG de Novatech et présidente de l’UIMM Bretagne.

Un "Parcours des métiers industriels" interactif

C’est tout l’enjeu des journées de l’industrie en Bretagne, qui se tiennent en visioconférence et sur différents sites jusqu’au 2 avril (programme et inscriptions sur le site dédié). "Nous avons un besoin d’attractivité et de lisibilité qui fait défaut actuellement à cause de nombreux salons et événements, comme les Semaines de l'Industrie, qui sont annulés ou reportés", regrette Daniel Tunier. 

Pour montrer l'attractivité de l'industrie, l’Ajir lance en parallèle une plateforme internet intitulée Parcours des métiers industriels, pour présenter les différents métiers qui existent. Cet outil pédagogique s’adresse au grand public et aux enseignants, mais également à tout industriel qui voudrait s’en saisir pour présenter ses activités. Un kit gratuit avec vidéo est téléchargeable gratuitement. Interactive et réalisée "dans un esprit gaming", la plateforme permet de suivre la fabrication d’un produit industriel en différentes étapes et de découvrir la diversité des métiers qui gravitent autour.

L’industrie bretonne recrute en CDI et en alternance, sur tous types de postes et de profils. Le secteur, diversifié, dispose d’outils modernes, comme le promeut le centre de formation de l’UIMM Bretagne de Bruz, avec sa plateforme technologique dédiée à l’industrie du futur.
L’industrie bretonne recrute en CDI et en alternance, sur tous types de postes et de profils. Le secteur, diversifié, dispose d’outils modernes, comme le promeut le centre de formation de l’UIMM Bretagne de Bruz, avec sa plateforme technologique dédiée à l’industrie du futur. — Photo : Virginie Monvoisin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail