Transport

Les transports STG changent de main pour passer une vitesse

Par Pierre Gicquel, le 18 octobre 2018

La famille Gautier va céder 75 % des parts des Transports STG à une société de capital-investissement parisienne. Objectif : se donner les moyens de continuer à grandir dans un secteur en pleine mutation et de plus en plus compétitif.

Siège des Transports STG en Ille-et-Vilaine
La famille Gautier a cédé en octobre 75% de ses parts dans les Transports STG à la jeune société parisienne de capital-investissement Hivest Capital Partners. — Photo : © STG

Depuis Noyal-sur-Vilaine, près de Rennes, où l'entreprise familiale a été fondée en 1949, les Transports STG ont roulé leur bosse jusqu'à devenir le numéro deux français de la logisitique et du transport sous température dirigée (3 500 salariés, 1 600 camions, 400 M€ de CA). STG dispose d'un maillage solide, basé sur 35 plateformes situées sur l’ensemble du territoire national. Le groupe dispose également d’un rayonnement international, à travers sa filiale STG & NAGEL Logistique, dans le cadre de son partenariat avec le transporteur majeur allemand Nagel.

Un fond d'investissement pour assurer l'avenir

Mais face aux nouveaux enjeux de la logistique du froid (production "zéro CO2", tracking, gestion des stocks, services numériques, concurrence européenne accrue, etc), la seconde génération au volant de l'entreprise, les frères Jean-Yves et Antoine Gautier, vient de signer un accord avec une jeune société parisienne de capital-investissement, Hivest Capital Partners, pour lui céder 75 % des parts de STG et ainsi assurer son avenir. Voire pour conquérir de nouveaux marchés par la signature de partenariats et le lancement de nouvelles acquisitions externes.

Les frères Jean-Yves et Antoine-Gautier, deuxième génération à la barre des Transports STG, viennent de céder 75% des parts de l'entreprise familiale à Hivest Capital partners.
Les frères Jean-Yves et Antoine-Gautier, deuxième génération à la barre des Transports STG, viennent de céder 75% des parts de l'entreprise familiale à Hivest Capital partners. - Photo : © JM Liot - STG

: "S’adapter et innover pour les besoins de ses clients, telle a toujours été la démarche de STG. Avec l’avènement du digital, notre secteur est entré dans une nouvelle ère. L’ouverture du capital va permettre au groupe d’y prendre pleinement sa place et d’accélérer les projets déjà initiés", décrit Antoine Gautier, directeur général, cité dans un communiqué.

Si la famille Gautier conserve 25 % des parts de l'entreprise, Jean-Yves et Antoine Gautier vont quitter la direction après avoir assuré la transition avec la nouvelle équipe, Hivest Capital ayant assuré le maintien du siège à Noyal. La continuité est donc assurée, mais c'est une page de 70 ans dans cette success story familiale qui se tourne.

Développer les groupes familiaux

Disposant d'un fonds de 120 M€, constitué pour les trois quarts de fonds institutionnels (Bpifrance et Fonds européen d’investissement) et pour le quart restant d’investisseurs privés, Hivest Capital Partners a été fondé en 2016 par Axel Bonnassies et Cédric Lépée. Ce dernier étale clairement sa stratégie, en gardant secret le montant de cette prise de participation : "Avec cette acquisition, Hivest Capital Partners réalise sa quatrième opération en moins d’un an et demi, confirmant en particulier la pertinence de son positionnement auprès des groupes familiaux."

Après avoir investi dans le fabricant de cartes électroniques Eolane à Angers (3 000 salariés, 350 M€ de CA) et les fruits en conserve Saint-Mamet (190 salariés, 100 M € de CA), Hivest Capital a vu en STG une belle opportunité. La très jeune société de capital-investissement n'en restera pas là. Une quatrième prise de participation dans une ETI est prévue mais le nom de la société est pour l'heure lui aussi gardé secret.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition