Ille-et-Vilaine

Agroalimentaire

Les cafés Lobodis veulent s'inviter en entreprise

Par Virginie Monvoisin, le 12 mai 2021

À côté de sa présence en grandes et moyennes surfaces, et un peu dans les cafés, hôtels et restaurants, le torréfacteur de café bretillien Lobodis cible désormais le monde des entreprises. Il lance également une gamme de spécialités et innove avec des capsules biodégradables et un système de distribution de café en vrac.

Lobodis, torréfacteur basé à Bain-de-Bretagne, a décidé d'appuyer davantage sur le créneau de la vente en ligne en créant une e-boutique dédiée aux entreprises.
Lobodis, torréfacteur basé à Bain-de-Bretagne, a décidé d'appuyer davantage sur le créneau de la vente en ligne en créant une e-boutique dédiée aux entreprises. — Photo : Lobodis

Qu’on l’aime corsé, expresso, moulu, en grain, le café est présent dans le quotidien de beaucoup d'entre nous. À Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), Lobodis torréfie le café depuis plus de trente ans, en ayant choisi de spécialiser son activité dans le haut de gamme, avec des cafés dits "de pure origine". Née en 1988, l’entreprise a d’abord ciblé le grand public. Aujourd’hui dirigée par Frédéric Lerebour, Lobodis poursuit sa croissance et diversifie ses marchés.

"Pendant longtemps, nous avons réalisé 99 % de notre activité en grandes et moyennes surfaces (GMS)", raconte le directeur exécutif de cette entreprise qui fait travailler 34 CDI, CDD ou en alternance et 70 emplois indirects (30 ETP), des collaborateurs en situation de handicap (lire par ailleurs). C’est l’une de ses particularités. Lobodis a en effet implanté son unité de torréfaction au sein d’un Esat (Établissement et Service d’Aide par le Travail). La PME a grandi ainsi dans un esprit engagé et responsable, obtenant par ailleurs la labellisation pour un commerce équitable par Max Havelaar France, dès 1994. Un choix qui participe, entre autres, au succès de la PME bretonne. En 2020, malgré une année corsée pour les entreprises, Lobodis a enregistré une petite progression de 4 % de son chiffre d’affaires, atteignant 10,75 millions d’euros.

Une diversification qui s’accélère

Frédéric Lerebour, dirigeant de Lobodis, torréfacteur de café en Ille-et-Vilaine.
Frédéric Lerebour, dirigeant de Lobodis, torréfacteur de café en Ille-et-Vilaine. - Photo : Hugo GAYRARD - HUGO GAYRARD
Il faut dire que son activité GMS, qui tourne régulièrement autour de 70 %, a permis de résister, pesant même cette année les trois quarts du chiffre d’affaires. "Ce secteur a été porteur. Les consommations de café au travail ou au restaurant ont été reportées chez soi", analyse Frédéric Lerebour. Mais la croissance de Lobodis ne s’explique pas uniquement avec des considérations contextuelles. La diversification engagée ces dernières années a aidé. Si Lobodis a commencé à travailler le marché des CHR (cafés-hôtels-restaurants), qui a souffert, cela n’a pas pesé sur ses résultats. "Nous en sommes encore à explorer ce secteur, donc nous n’avons pas été réellement impactés par les fermetures administratives", indique le directeur. Par contre, après avoir attaqué le marché des magasins bio en 2012 et l’export en 2013, deux secteurs en croissance, Lobodis a bénéficié de sa présence nouvelle en e-commerce. La crise du Covid-19 a accéléré le développement de sa boutique grand public, qui représentait 5 % du chiffre d’affaires de l’entreprise en 2020.

Une e-boutique avec des partenaires locaux

Lobodis a donc décidé d’appuyer davantage sur le créneau de la vente en ligne. "Nous avons créé une e-boutique dédiée aux entreprises, pour apporter des solutions de café au bureau", annonce Frédéric Lerebour. Avec son site "cafe-servicepro.lobodis.com", en ligne depuis mi-mars, Lobodis propose ce qui s’appelle une solution OCS (Office Coffee Service) sur la Bretagne et la Loire-Atlantique. L’entreprise travaille pour cela avec des partenaires locaux - DA Diffusion (Rennes), Prodica Ouest et Loccapi (Côtes-d’Armor) - afin de proposer des solutions sur-mesure. Selon la taille de l’entreprise et ses besoins, cela va de la mise en place d’un distributeur automatique, à la machine à café, en passant par la livraison de café…

Le café comme démarche RSE

"Nous voulons, ainsi, faire tourner l’économie locale et entraîner nos clients dans une démarche responsable. Ils peuvent, autour du café, mettre en place une action simple en termes de RSE", souligne Frédéric Lerebour. Il faut dire que Lobodis commercialise des cafés issus de cultures responsables et torréfiés en local en Ille-et-Vilaine. Il a également un engagement avec la marque Seb, qui fabrique ses machines en Mayenne. "Nous allons même plus loin que la commercialisation en proposant à nos clients de sensibiliser leurs collaborateurs avec nos fiches pratiques sur le recyclage du marc de café par exemple", poursuit le dirigeant. Parmi les premiers séduits, on trouve des entreprises comme Forstaff et Harmonie Mutuelle. Objectif pour Lobodis : réaliser 4 à 5 % de son chiffre d’affaires avec son Café Servicepro, dès 2022. Il a d’ailleurs recruté deux commerciaux pour activer ce nouveau levier de croissance.

Un autre axe de développement commercial de Lobodis concerne l’export. Le bretillien vend déjà son café en Europe de l’Est (Russie, Biélorussie, République tchèque) et du Nord (Finlande). Mais il en est encore en réflexion pour construire une vraie stratégie à l’international. "C’est un budget important, et nous avons pour l’instant beaucoup à faire sur le marché français", indique Frédéric Lerebour.

Une nouvelle marque pour des cafés de spécialité

Lobodis lance une nouvelle gamme de café haut de gamme, La Caféterie.
Lobodis lance une nouvelle gamme de café haut de gamme, La Caféterie. - Photo : Lobodis
Le dirigeant préfère pour l’instant se concentrer sur l’innovation produit. Depuis ses débuts, Lobodis a fait le choix du café pure origine, qui représente 11 % du marché mondial. Et il le décline dans chaque segment : en capsules, en grains, en dosettes souples, en café moulu. "Nous sommes les seuls torréfacteurs à proposer des cafés pure origine sur ces quatre segments à la fois", souligne Frédéric Lerebour. Mais là où Lobodis a une nouvelle carte à jouer, c’est sur ses sélections haut de gamme. L’entreprise vient ainsi de lancer une gamme de cafés de spécialité sous la marque la Caféterie. Elle est distribuée en réseau bio, spécialisé ou en e-boutique.

Au total, Lobodis torréfie chaque année 800 tonnes de café à Bain-de-Bretagne. Soit 0,5 % du marché du café en France, qui pèse autour de 160 000 tonnes. L’entreprise choisit sa matière première auprès de 25 organisations de producteurs réparties dans 14 pays, et rassemblant plus de 5 000 producteurs.

Innovations produits écoresponsables

Ce côté engagé et responsable, c’est aussi ce qui fait l’ADN de Lobodis. L’entreprise poursuit en 2021 dans cet axe en développant de nouveaux produits respectueux de l’environnement. Depuis 2019, elle a mis au point une capsule compatible Nespresso certifiée 100 % végétale et compostable industriellement. "En 2022, nous allons sortir un produit qui va encore plus loin : nous travaillons pour que la capsule soit compostable, biosourcée et fabriquée en France", annonce Frédéric Lerebour. D’autre part, Lobodis co-développe actuellement avec deux partenaires, une solution de café en vrac à destination de la GMS. "Nous l’avons mise en test au magasin Leclerc de Bain-de-Bretagne et dans une grande surface en région parisienne. Il s’agit d’un nouveau concept de distributeur en silo pour des grains en vrac, détaille le directeur de Lobodis. C’est un axe fort de développement pour nous, car nous constatons que la part des ventes de café en vrac explose (5,5 % des ventes) ; elle a augmenté de 31 % en 2020. La vente de petits broyeurs à café, elle, a augmenté de 55 % !" La diversification se poursuit donc pour Lobodis, qui consacre chaque année 2 à 3 % de son chiffre d’affaires à l’innovation.

Lobodis, torréfacteur basé à Bain-de-Bretagne, a décidé d'appuyer davantage sur le créneau de la vente en ligne en créant une e-boutique dédiée aux entreprises.
Lobodis, torréfacteur basé à Bain-de-Bretagne, a décidé d'appuyer davantage sur le créneau de la vente en ligne en créant une e-boutique dédiée aux entreprises. — Photo : Lobodis

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail