Rennes

Assurance

Leocare lève 20 millions d’euros pour bousculer le marché de l’assurance

Par Baptiste Coupin, le 19 janvier 2021

Le marché de l’assurance se digitalise de plus en plus. La start-up rennaise Leocare, positionnée sur des contrats multi-services, est en train de s’imposer comme la référence de l’assurance sur mobile. Elle lève 20 millions d’euros pour asseoir sa domination.

De gauche à droite, Noureddine Bekrar et Christophe Dandois, cofondateurs de Leocare.
La start-up rennaise Leocare, cofondée par Noureddine Bekrar et Christophe Dandois, veut recruter une cinquantaine de personnes en 2021. — Photo : © Leocare

La start-up rennaise Leocare (35 salariés, chiffre d'affaires non communiqué) passe la seconde dans le domaine de la néoassurance (ou assurance 100 % numérique). L’entreprise cofondée en 2017 par les Rennais Christophe Dandois et Noureddine Bekrar, anciens cadres chez Niji, vient de lever 20 millions d’euros, dont 15 millions d’euros en equity auprès de l’anglais Felix Capital et des fonds de capital-risque français Ventech et Daphni, et 5 millions d’euros en emprunt auprès de Bpifrance et un pool bancaire.

Leocare avait jusqu’alors réuni 3,5 millions d’euros, lors de deux autres levées de fonds, pour la structuration de son activité et de son offre. A la rentrée 2020, des investisseurs privés reconnus dans le monde de l’assurance, de la finance et de l’entrepreneuriat étaient montés au capital.

Coller aux usages numériques

Leocare déploie une offre 100 % en ligne sur des contrats multi-équipements : habitation, automobile, moto ou mobile. Elle se positionne ainsi sur le marché français de l’assurance de biens (qui pèse 100 milliards d’euros en valeur), mais avec une approche plus moderne. « Les assureurs traditionnels n’arrivent pas à délivrer l’expérience utilisateur qu’attendent les clients aujourd’hui. C’est là que nous voulons tirer notre épingle du jeu. La plateforme que nous avons conçue offre une grande simplicité sur les devis, les souscriptions et la gestion des services en général », souligne Noureddine Bekrar.

Les produits de Leocare se veulent aussi flexibles. Ainsi, pendant le premier confinement, les détenteurs d’un contrat d’assurance auto (son produit le plus performant) ont pu abaisser leur niveau de garantie pour le faire correspondre à leur besoin. Cela leur a permis de réduire leur coût assurance de 25 % sur la période.

200 000 clients visés en 2022

Sur un marché de l’assurance en pleine mutation, la start-up rennaise compte 20 000 clients à ce jour. Elle annonce des taux d’acquisition (de nouveaux convertis) en augmentation de 700 % sur un an et un objectif de 200 000 clients en 2022. « Aujourd’hui, nous collectons plus d’un million d’euros de nouvelles primes par mois et notre application a déjà fait l’objet de 150 000 téléchargements », s’enthousiasme Christophe Dandois, le président et cofondateur de la société.

Quand ses concurrents (la start-up parisienne Luko, axée sur l’habitation, ou l’américain Lemonade) sont monoproduits, Leocare, lui, a fait le choix d’être multi-produits, ce qui lui offre aujourd’hui un avantage. « On peut toucher un même client plusieurs fois et donc se positionner sur tout le foyer », éclaire Noureddine Bekrar.

Cinquante embauches en vue en 2021

Au sein de la pépinière d’entreprises Digital Square de Cesson-Sévigné, près de Rennes, où il est établi, Leocare prévoit d’augmenter significativement ses équipes. Une cinquantaine d’embauches est attendue sur 2021 dans les pôles relation client, gestion des sinistres et techniques.

L’entreprise souhaite aussi améliorer ses services pour renforcer l’expérience utilisateur. Ainsi, les clients seront bientôt informés en temps réel du traitement de leurs sinistres via une notification. Une plateforme en ligne pour mettre en relation les clients avec des professionnels va également être lancée au printemps.

De gauche à droite, Noureddine Bekrar et Christophe Dandois, cofondateurs de Leocare.
La start-up rennaise Leocare, cofondée par Noureddine Bekrar et Christophe Dandois, veut recruter une cinquantaine de personnes en 2021. — Photo : © Leocare

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail