Rennes

Technologies

Le spécialiste du streaming vidéo Broadpeak obtient le feu vert pour une entrée en Bourse

Par Baptiste Coupin, le 04 mai 2022

Le rennais Broadpeak, leader mondial des technologies de diffusion de contenus numériques et de streaming vidéo, va faire son entrée en Bourse, sur Euronext Growth Paris. L’entreprise, qui compte comme clients de grands opérateurs mondiaux, veut franchir le cap des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2026.

L’entreprise rennaise Broadpeak, dirigée par Jacques Le Mancq, s'apprête à entrer en Bourse pour poursuivre sa croissance dans le streaming vidéo.
L’entreprise rennaise Broadpeak, dirigée par Jacques Le Mancq, s'apprête à entrer en Bourse pour poursuivre sa croissance dans le streaming vidéo. — Photo : Broadpeak

La société Broadpeak (241 salariés, 33,1 M€ de CA en 2021), basée à Cesson-Sévigné près de Rennes, leader mondial des solutions logicielles dédiées au streaming vidéo, vient d’annoncer l’approbation de son document d’enregistrement par l’Autorité des Marchés Financiers dans le cadre de son projet d’introduction en Bourse sur Euronext Growth Paris. La cotation de l’entreprise devrait intervenir dans quelques semaines.

Une nouvelle occasion pour l'entreprise dirigée par Jacques Le Mancq d’aller chercher de la croissance et de "franchir le cap des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires dès 2026", annonce l’entrepreneur, qui ne donne pas d’indications sur les montants qu’il souhaite lever. Jacques Le Mancq sait que son affaire est solide : "Déjà plus de 200 millions d’utilisateurs, dans plus de 50 pays, profitent de leurs vidéos préférées grâce à nos solutions. Aujourd’hui nous comptons parmi nos clients des références de premier plan telles que Bouygues Telecom, Orange, Telecom Italia, Deutsche Telekom, HBO (...)", cite-t-il dans un communiqué.

Une croissance annuelle moyenne de 40 % depuis 2015

Depuis 2015, la croissance annuelle moyenne de Broadpeak, société créée en 2010 par une équipe de six ingénieurs venus de Technicolor, s’est établie à environ 40 %. Une forte dynamique confirmée en 2021 avec un chiffre d’affaires de 33,1 millions d’euros, en hausse de 38 %. Cette croissance solide, et totalement organique, s’appuie sur un modèle reposant à la fois sur un processus de montée en gamme de ses produits et de récurrence des revenus avec les clients existants (20 % du chiffre d’affaires 2021 sur les contrats de maintenance et les premiers revenus SaaS) associé à une dynamique soutenue en matière de conquête clients. À fin 2021, Broadpeak comptait 125 clients dans 50 pays, représentant un parc de 200 millions de spectateurs à travers le monde. Au-delà de sa forte croissance, les résultats sont aussi au rendez-vous. En 2021, la marge brute du rennais aura ainsi progressé de 50 %, à 26,7 millions d’euros, par rapport à 2020, soit 80,8 % du chiffre d’affaires. L’Ebitda s’est établi à près de 3 millions d’euros, représentant 9 % du chiffre d’affaires.

Une présence directe dans 21 pays

Broadpeak, qui compte l’opérateur de satellites Eutelsat comme actionnaire, s’appuie aujourd’hui sur 241 collaborateurs implantés essentiellement en France mais également aux États-Unis (Denver), au Canada (Ottawa), au Brésil (Sao Paulo), à Singapour et à Dubaï. Des bureaux locaux permettent d’assurer une présence commerciale directe dans 21 pays et un réseau d’agents et de distributeurs. En 2021, Broadpeak a réalisé près de 90 % de son chiffre d’affaires hors de France. Cette empreinte internationale constitue également un atout majeur en assurant une proximité commerciale sur les marchés géographiques le plus porteurs, en particulier sur le continent américain, qui concentrait 38 % de l’activité totale en 2021 (+154 % par rapport à 2020).

Le point d’ancrage de Broadpeak reste breton. La presque ETI fait actuellement construire son siège monde à Cesson-Sévigné, dans le nouveau pôle d’audiovisuel Movies, sur une surface de plus de 16 000 m². Broadpeak, qui s’y installera courant 2023, n’a pas fini d’engranger du business, évoluant sur un marché en forte croissance attendu à près de 7 milliards d’euros en 2022 et à plus de 11 milliards d’ici à 2026.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition