Rennes

Numérique

Le groupe Ateme a décuplé sa R&D rennaise en cinq ans

Par Virginie Monvoisin, le 14 janvier 2021

La société Ateme, dont le siège est situé en région parisienne, a installé sa R&D à Rennes il y a cinq ans. Spécialisée dans la compression vidéo, elle connaît une forte croissance, s'insère dans des projets collaboratifs et recrute 30 personnes en 2021.

Site R&D d'Ateme à Rennes
C'est à Rennes que le groupe francilien Ateme a implanté sa R&D, en 2015. Une équipe de 110 collaborateurs innove autour de la compression vidéo. — Photo : © Ateme

C’est à Rennes que les têtes chercheuses de la société Ateme sont venues s’installer en 2015, pour bénéficier d’un écosystème fort et reconnu en matière de numérique et de vidéo. Et cela fonctionne, puisque l’entreprise a multiplié par dix ses effectifs rennais en cinq ans, passant de 10 à 110 collaborateurs, sur les 450 que compte Ateme en tout. Fondé en 1991 dans les Yvelines, en région parisienne, ce spécialiste de la compression vidéo prévoit encore de grossir ses rangs d’ingénieurs en 2021, ouvrant 30 nouveaux postes.

Ateme veut en effet poursuivre son développement sur les technologies de compression vidéo et leurs nouveaux standards, et attirer pour cela de nouveaux talents. "Nous nous dirigeons également de plus en plus vers la recherche sur l’intelligence artificielle mais aussi l’OTT ('over-the-top service' ou service par contournement, c’est-à-dire la livraison de vidéos et autres médias sur internet sans passer par un opérateur de réseau traditionnel), indique Mickaël Raulet, directeur des nouvelles technologies du groupe, basé sur le site de Rennes. Nous avons acquis en 2020 une nouvelle société dont c’est la spécialité, Anevia, apportant 120 nouveaux collaborateurs au groupe".

Collaboration avec Enensys Technologies, Interdigital R & D et l’INSA

Ateme travaille également sur la 5G, en collaboration avec d’autres sociétés bretilliennes. Faisant sa place parmi les gros acteurs rennais du secteur, Ateme a récemment été lauréat de l’appel à projets "L’innovation au croisement des filières" du Conseil régional de Bretagne. Le projet 3EMS (Energy Efficient Enhanced Media Streaming) est porté par l’équipe rennaise d’Ateme en collaboration avec Interdigital R & D Rennes (ex-Technicolor), Enensys Technologies et l’INSA Rennes. Ateme a d’ailleurs reçu une subvention de la Région d’un montant de 118 000 euros pour ce programme qui vise à développer des briques technologiques permettant la diffusion de contenus vidéos linéaires sur les réseaux 5G, avec une consommation énergétique maîtrisée.

Cette nouvelle génération de compression doit permettre à Ateme de poursuivre sa croissance, rythmée à +20 % chaque année, hors 2020. L’an passé, l’entreprise a réussi à stabiliser son activité, sans connaître de chute, notamment grâce à l’acquisition d’Anevia. Elle réalise désormais 80 millions d’euros de chiffre d'affaires (dont 14 millions pour Anevia), quasi exclusivement à l’étranger.

Site R&D d'Ateme à Rennes
C'est à Rennes que le groupe francilien Ateme a implanté sa R&D, en 2015. Une équipe de 110 collaborateurs innove autour de la compression vidéo. — Photo : © Ateme

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail