Bretagne

Innovation

L'appel à projets Inno Avenir Filières relancé sur la période 2018-2020

Par Pierre Gicquel, le 04 décembre 2018

Face au succès de la première édition, la Région Bretagne et l'État viennent de relancer l'appel à projets Inno Avenir Filières. Dépôt des candidatures avant le 1er février.

L'actuelle ligne de production, à Trégunc, ne permet pas d'atteindre les volumes espérés de plus de 100 000 hL par an.
La Brasserie de Bretagne (Britt), installée à Trégunc en Finistère, porte conjointement avec d'autres brasseries de la région le projet de Malterie de Bretagne. Un projet à 1,2 M€ soutenu à hauteur de 600 000 € pour le dispositif Inno Avenir Filières et qui devrait ouvrir à l'été 2019. — Photo : Pierre Gicquel

L'État, via Bpifrance, et la Région Bretagne, ont relancé pour une seconde édition l'appel à projets Inno Avenir Filières. Doté d'une enveloppe de 3,6 M€ sur la période 2018-2020, il aide à financer l'investissement et la R&D de projets innovants portés par les PME bretonnes et visant à apporter un avantage déterminant à l’une des filières de la Glaz économie (filières stratégiques identifiées par la région). Pour être éligible, un projet doit dépasser le million d'euros d'investissement, l'aide apportée ne pouvant dépasser la moitié de son coût total.

Pour rappel, parmi les 7 candidats en 2017, deux projets ont reçu une aide totale d'1,3M€ suite au premier Inno Avenir Filières : l'Institut régional des matériaux avancés  (Irma) à Ploemeur (56), un projet de structure de production robotisée de pièces industrielles, et la Malterie de Bretagne à Scaër (29), un projet d’outil industriel partagé pour la filière brassicole bretonne.

Dépôt des dossiers avant le 1er février 2019 et disponibles en suivant ce lien.

L'actuelle ligne de production, à Trégunc, ne permet pas d'atteindre les volumes espérés de plus de 100 000 hL par an.
La Brasserie de Bretagne (Britt), installée à Trégunc en Finistère, porte conjointement avec d'autres brasseries de la région le projet de Malterie de Bretagne. Un projet à 1,2 M€ soutenu à hauteur de 600 000 € pour le dispositif Inno Avenir Filières et qui devrait ouvrir à l'été 2019. — Photo : Pierre Gicquel