Rennes

Immobilier

Lamotte : Un siège rennais élargi pour un essor national

Par Géry Bertrande, le 25 juin 2015

Le promoteur immobilier rennais agrandit ses bases dans son berceau breton, mais aussi à Paris et Bordeaux où il a ouvert une nouvelle agence.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le groupe Lamotte voit plus grand tous azimuts. À Rennes, son berceau historique où il fête cette année ses 60 ans, le promoteur réalise actuellement l'extension-rénovation de son QG datant des années 1970 qui va doubler de surface à deux pas de la gare. « Le siège s'agrandit de 600 m² », explique Jean-Marc Trihan, son dirigeant depuis 1995.

Deux millions d'euros investis

Signe de l'histoire, le premier immeuble tertiaire réalisé par Lamotte était... son siège ! La livraison du nouvel ensemble signé de l'architecte Bourdet-Rivasseau-Lamotte est prévue tout début 2016. Un investissement de plus de deux millions d'euros pour s'adapter aux nouvelles normes, notamment thermiques, mais aussi gagner en confort, donc en qualité de travail. « Il nous manquait des salles de réunion, précise-t-il par exemple. Nous avons aussi des projets de croissance et de diversification. Il nous fallait donc un outil de travail adapté. » Lamotte s'agrandit aussi hors de ses bases rennaises. Après avoir ouvert en 2000 à Nantes (où il compte à ce jour 63 personnes), en 2006 à Angers, en 2005 à La Rochelle, en 2007 à Brest, en 2008 à Vannes, le groupe vient de poser ses valises à Paris et Bordeaux. Dans la capitale, il n'a pas encore d'agence mais un premier programme à Rueil-Malmaison. « Pour le sud-ouest, nous avons choisi Mérignac pour l'installation de notre agence », souligne Christophe Hervy, DG Logements Sud Loire qui compte pour l'instant trois personnes. Mérignac où Lamotte réalise d'ailleurs une opération de logements, ainsi qu'un second projet à Floirac dont la commercialisation a démarré en février dernier. Le groupe y fait ses débuts avec du logement mais espère bien proposer tous ses services, notamment en bâtiments tertiaires, à la communauté urbaine locale, la Cub.

L'âme d'un bâtisseur

En moyenne, chaque année, Lamotte et ses filiales réalisent 600 à 700 logements collectifs neufs, 180 à 220 maisons individuelles et plus de 30 000 m² de bureaux. Ses derniers grands projets significatifs, supérieurs à 10 000 m², sont le siège rennais de la BPO (inauguré fin mai) et DCNS à Brest. Tous les projets engrangés ces derniers mois lui assurent « 14 à 20 mois de marchandises à ventes ». Après des années 2013 « favorable » et 2014 difficile, 2015 semble partie sous de meilleurs auspices, « plus ferme » selon l'expression de Jean-Marc Trihan qui partage une « envie » de développement de la part de toute une équipe : « Je souhaite que l'on se développe dans les grandes villes, pour au moins deux tiers de l'activité, où le marché est toujours présent et profond malgré la crise, à l'inverse des villes moyennes ou petites, plus délicates. Notre réussite, c'est la diversification de produits et la diversification géographique. » Son objectif : devenir un « promoteur complet », ensemblier immobilier, pour répondre aux besoins des villes. « Nous avons développé un savoir-faire complet en logements, bureaux, résidences hôtelières, maisons modulaires, gestion... et nous savons travailler avec les collectivités (Nldr, la moitié de son business), les bailleurs sociaux... » Aujourd'hui, Lamotte réalise son activité par tiers équivalents entre Rennes, Nantes et les villes périphériques.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.