Ille-et-Vilaine

Commerce

La Route du Meuble se dit "victime d'un bashing" et en appelle aux élus

Par Virginie Monvoisin, le 10 janvier 2020

Dans une lettre adressée aux « élus et futurs élus », les commerçants de La Route du Meuble et des Loisirs s’insurgent contre ce qu’ils considèrent comme un « bashing injuste de la part de plusieurs instances du Pays de Rennes ». Focus sur un ras-le-bol.

La Route du Meuble, sur l'axe Rennes-Saint-Malo, s'étend sur 8 km, avec 130 000 m² de surface de vente pour 160 magasins.
La Route du Meuble, sur l'axe Rennes-Saint-Malo, s'étend sur 8 km, avec 130 000 m² de surface de vente pour 160 magasins. — Photo : © Virginie Monvoisin

Avec la signature du nouveau plan local d'urbanisme intercommunal (PLUi) de Rennes Métropole, la zone commerciale La Route du Meuble, qui s’étend sur 8 km à travers cinq communes (Montgermont, Saint-Grégoire, La Chapelle-des-Fougeretz, La Mézière et Melesse), se verrait amputée de nombre de ses magasins. D’après son président Godefroy Morel, le PLUi affiche la « volonté de déstructuration de notre axe », puisqu’il « n’autoriserait plus la sous-destination » artisanat et commerce de détail « dans ces zones […]. L’objectif de la technostructure de Rennes Métropole à l’origine de cette décision est d’engager une mutation de ces séquences de La Route du Meuble vers de l’habitat collectif qui remplacerait à terme les commerces existants, y compris en bordure immédiate de l’axe routier actuel. »

Des logements sur la Route du Meuble ?

En résumé, sur une partie de la Route du Meuble, on trouverait des immeubles de logements en lieu et place de commerces… Ces derniers seraient invités à déménager vers Saint-Grégoire (entre Grand Quartier et Leclerc Saint-Grégoire) ou vers Cap Malo. Une perspective qui ne convient pas du tout aux 160 commerçants de la zone commerciale, qui veut plutôt mettre les bouchées doubles pour se rénover. Toujours vieillissante, malgré les bonnes volontés privées, elle déplore ne pas bénéficier du soutien de Rennes Métropole. Les commerçants, eux, aimeraient que les élus « facilitent la requalification de certaines séquences pour une plus grande homogénéité et qualité architecturale des fronts commerciaux bâtis, des parkings… » Alors que d’autres centres commerciaux misent sur les modes de déplacement doux (Grand Quartier agrandi récemment), La Route du Meuble voudrait que les politiques appuient cette même envie : « Nous nous sommes très tôt investis dans le projet BMA (Bretagne mobilité augmentée) et appelons de nos vœux des investissements publics permettant de progresser dans le domaine des nouvelles mobilités ». La zone commerciale voudrait proposer par exemple plus de transports en commun, des pistes cyclables sur ses 8 km plus sécurisées et des aménagements pour permettre aux piétons de traverser sereinement la RD 637.

La Route du Meuble, sur l'axe Rennes-Saint-Malo, s'étend sur 8 km, avec 130 000 m² de surface de vente pour 160 magasins.
La Route du Meuble, sur l'axe Rennes-Saint-Malo, s'étend sur 8 km, avec 130 000 m² de surface de vente pour 160 magasins. — Photo : © Virginie Monvoisin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail