Ille-et-Vilaine

Services

La conciergerie technique Facila veut résonner dans toute la Bretagne

Par Virginie Monvoisin, le 03 mai 2022

Née à Montgermont près de Rennes en 2018, Facila a plus que doublé son chiffre d’affaires en 2021. Intervenant pour tous les petits travaux et l’entretien courant des entreprises, elle vise un fort développement ces prochains mois, avec des ouvertures d’agence ailleurs en Bretagne.

Pierre Calonne, dirigeant fondateur de Facila, conciergerie technique pour les entreprises, vise le million d’euros de chiffre d’affaires en 2023.
Pierre Calonne, dirigeant fondateur de Facila, conciergerie technique pour les entreprises, vise le million d’euros de chiffre d’affaires en 2023. — Photo : Virginie Monvoisin

En lançant Facila en 2018, Pierre Calonne a inventé une conciergerie technique unique en son genre. D’abord parce qu’elle s’adresse uniquement aux entreprises. Ensuite parce qu’elle a une double compétence : la réalisation d’interventions techniques correctives (réparations en électricité, plomberie, serrurerie, menuiserie…) ou préventives (entretien régulier de serrurerie, électricité, sanitaires, toitures…) ; et l’assistance achats et le suivi de prestations pour les projets d’aménagement ou d’entretien de ses clients.

Avec une dizaine de collaborateurs, cette PME que l’on peut classer dans le domaine du "facility management", mise sur sa réactivité pour répondre aux besoins ponctuels ou réguliers des entreprises. "Nous intervenons surtout auprès des PME, sur des sites allant jusqu’à 3 000 m². Cela peut être des sites industriels, bars, crèches, bureaux, cabinets médicaux, etc.", précise Pierre Calonne. Alors que les grosses entreprises ont souvent un technicien en interne dédié à l’entretien technique, Facila permet aux plus petites structures de limiter leur nombre de prestataires en ayant un seul interlocuteur pour tous leurs besoins, de la retouche de peinture au changement d’un joint de fenêtre ou de poignée en passant par l’entretien de stores, etc.

Besoin de se structurer

Fort d’un portefeuille de 130 clients, l’entreprise de Montgermont a su faire sa place. Elle a connu un fort développement en 2021, atteignant 700 000 euros de chiffre d’affaires contre 300 000 euros en 2020. Résultat, Facila a besoin de se structurer. "Nous passons du tableau Excel à un ERP. Nous nous digitalisons, avec pour objectif de mailler le territoire breton", explique Pierre Calonne, qui a intégré le collectif Tactique à Rennes pour bénéficier d’un accompagnement dans la définition de sa stratégie. "Nous voulons ouvrir plusieurs petites entités, avec deux ou trois techniciens à chaque fois, dans des villes comme Vitré, Fougères, Saint-Malo, Vannes, par exemple", lance le dirigeant. Des ouvertures d’agences qui se feront en propre, mais avec un associé sur chaque antenne. "Je le fais pour répondre à un besoin. Cela nous arrive régulièrement d’intervenir sur des sites de nos clients rennais ailleurs en Bretagne. Mais nous devons facturer des déplacements et cela prend du temps."

1 million d’euros de chiffre d’affaires en 2023

La première antenne de Facila devrait ouvrir en 2023, le temps pour Pierre Calonne de trouver la bonne personne dans son réseau ou par opportunité. En attendant, il entrevoit une croissance plus progressive en 2022, liée au développement de son nouveau service en triporteur, installé en centre-ville de Rennes depuis six mois. Facila devrait ainsi enregistrer un chiffre d’affaires de 800 000 euros cette année, puis atteindre 15 collaborateurs et le million d’euros dès 2023 grâce à sa première antenne.

À plus long terme, Pierre Calonne voit Facila comme un groupe pérenne et indépendant dans la maintenance de locaux professionnels. Pour cela, il a quelque peu revu son modèle économique. "Jusqu’alors, nous proposions nos prestations sous forme de pack d’heures, à la carte. Désormais, nous privilégions les formules d’abonnement préventif. Cela nous permet de passer entretenir avant la casse ! Pour le client, au final, le coût sera moindre et l’entretien régulier", explique le dirigeant. Un bon moyen aussi de fidéliser sa clientèle.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition