Ille-et-Vilaine

Réseaux économiques

La Bretagne romantique veut créer du lien entre les entreprises

Par Baptiste Coupin, le 15 juillet 2020

C’est un long roman, c’est une belle histoire. Celle de l’amitié entre Joël Renault et Alain Le Roch, les fondateurs respectifs de Delta Dore et AES (devenu Biomérieux) dans la région de Combourg. Avec un club d'entreprises nouvellement créé, la Bretagne romantique veut renouer avec ce glorieux passé des chefs d’entreprise conquérants.

Les membres du club d'entreprises de la Bretagne romantique.
Autour d'Anne Beaumont (Espace Entreprises), quelques-uns des membres fondateurs du club d'entreprises L'ARBRE à Combourg. De g. à d. : Joakim Rahuel (Rahuel Bois), Olivier Campy (Sanden) et Christian Adam (Biomérieux). — Photo : © Baptiste Coupin

C’est un territoire rural enclavé entre le bassin rennais, et ses centres de décision, l’arrondissement de Vitré-Fougères, tourné vers l’industrie, et la région de Saint-Malo, ouverte sur la mer. Pourtant la Bretagne romantique, de par ses dessertes ferroviaire et routière et ses nombreuses infrastructures, a de sérieux atouts à faire valoir sur le plan de l’attractivité économique. Selon une enquête de l’Audiar, l’agence d’urbanisme de Rennes, parue en 2019, la communauté de communes rassemble quelque 3 000 établissements pour 6 000 emplois. Derrière les « blockbusters » que sont l’ETI de solutions domotiques Delta Dore, le spécialiste des tests médicaux Biomérieux et l’équipementier automobile japonais Sanden (plus de 2 000 emplois à eux trois), une myriade de TPE et PME, dans les secteurs du commerce et de l’artisanat principalement, font aussi partie intégrante de cette région chère à Chateaubriand.

Agir pour le développement économique

C’est pour se faire se rencontrer cette communauté hétéroclite, qu’un club d’entreprises a vu le jour à la fin 2019, derrière l’association L’ARBRE (pour Lien Association Rural Bretagne Romantique Économique). Parmi les fondateurs du club, on retrouve les « gros » du territoire, et d’autres entreprises plus discrètes : Maillard & Maillard, Glory, Adex… La nouvelle association, établie au sein de l’Espace Entreprises de Combourg - outil servant l’accompagnement des créateurs d’entreprises et siège économique du territoire - porte plusieurs ambitions : favoriser le développement d’un réseau fort entre les entreprises, agir pour le développement économique et la compétitivité du territoire et porter la voix des entreprises auprès des collectivités.

Le club d'entreprises de la Bretagne romantique réuni en février 2020, en présence de Joël Renault, fondateur de Delta Dore.
Le club d'entreprises de la Bretagne romantique réuni en février 2020, en présence de Joël Renault, fondateur de Delta Dore. - Photo : © Espace Entreprises Combourg

L’ARBRE prend racine sur des valeurs de synergie, de prospective et d’attractivité et veut irriguer sur toutes les entreprises, artisans comme commerçants. « On ne se connaissait pas avant mais il y a une dynamique toute nouvelle qui se crée et qui arrive au bon moment, avec un but commun. Ça apporte un nouveau souffle », apprécie Joakim Rahuel, cogérant de Rahuel Bois. « Se connaître, passer du temps ensemble, discuter, échanger sur des problématiques. C’est le sens même de ce club, le rejoint Christian Adam, directeur des sites bretons de Biomérieux et président du club. Pendant la crise sanitaire, nous avons échangé quasiment toutes les semaines sans forcément nous dire grand-chose, mais rien que ça, nous a permis d’avoir une bulle d’oxygène et de repartir positivement. »

Une romance en exemple

Si les chefs d’entreprise sont les piliers de l’association, les élus se sont aussi impliqués dans l’émergence de ce réseau. Ainsi, Bertrand Hignard, vice-président de la communauté de communes en charge de l’animation économique, a œuvré au premier chef pour qu’une telle association voie le jour. Il se rappelle une époque où un certain Joël Renault, fondateur de Delta Dore et amoureux du territoire, avait convaincu Alain Le Roch (président-fondateur de la société d’investissement rennaise Kreizig, actionnaire de la désormais célèbre NG Biotech) de fonder le laboratoire AES à Combourg. C’était en 1980. L’amitié et l’esprit de réseau entre entrepreneurs locaux étaient alors solides. AES a, depuis, été racheté par Biomérieux, qui a annoncé récemment un développement de son site combourgeois. Une preuve supplémentaire de l’attractivité économique de la Bretagne romantique. Avec l’ARBRE, élus et entrepreneurs espèrent que de nouvelles romances entre entreprises pourront renaître, au bénéfice du territoire.

Les membres du club d'entreprises de la Bretagne romantique.
Autour d'Anne Beaumont (Espace Entreprises), quelques-uns des membres fondateurs du club d'entreprises L'ARBRE à Combourg. De g. à d. : Joakim Rahuel (Rahuel Bois), Olivier Campy (Sanden) et Christian Adam (Biomérieux). — Photo : © Baptiste Coupin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail