Rennes

Emploi

Insolite : Ces employeurs qui recrutent en jouant sur la pelouse du Stade Rennais

Par G.B., le 10 mars 2017

Le Stade Rennais FC a organisé un tournoi de football entre des candidats demandeurs d'emploi et des employeurs recruteurs potentiels. L'occasion inédite et originale de recruter différemment en détectant des talents professionnels sur le terrain.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Habituellement, sur les terrains de football, ce sont les meilleurs joueurs que les clubs viennent détecter. Vendredi 10 mars, au centre d'entraînement du SRFC, à la Piverdière, ce sont d'autres talents professionnels que des recruteurs sont venus côtoyer en tenue sportive, sur le gazon. Au total, 61 représentants d'entreprises et 83 candidats demandeurs d'emploi ont joué ensemble une partie originale. Au sein d'équipes mixtes de 10 joueurs, ils ont pu partager un moment informel et convivial important. "Une journée de détection de nouveaux talents", selon l'expression d'Olivier Tomine, directeur du club rennais, qui s'affiche "supporter de l'emploi" en partenariat avec Pôle Emploi. "Nous voulions donner un relief supplémentaire à notre forum de l'emploi et casser les codes, ajoute Karim Houari, stadium manager. Ce n'est pas une compétition, mais l'occasion de valoriser sur le terrain des compétences autour de l'engagement, du partage et de l'esprit d'équipe", a-t-il rappelé aux candidats avant le coup d'envoi.

"Une touche ou deux"

Autour du ballon rond, on trouvait des entreprises comme O2 (100 postes à pourvoir sur le bassin rennais), les groupes Convivio, Néo-Soft, Samsic, Manpower, Adeva ou encore les centres de formation Promotrans et Aftec. « Pour nous, il s'agit de notoriété. Notre métier, c'est de recruter, quel que soit le moyen », souligne Christophe Corgne, responsable d'agences de travail temporaire à Rennes pour Samsic RH. « Tout ce qui nous permet de recruter différemment, on prend ! », indique pour sa part Carl Collet, chargé de recrutement chez Néo-Soft (850 salariés dont 240 à Rennes) qui recrute 90 personnes en 2017 en CDI, sans période d'essai. « C'est un premier contact ; on ne va pas signer un contrat aujourd'hui mais si on a une touche ou deux, tant mieux... »

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail