Services

Ille-et-Vilaine : AMA déploie la télémédecine à l'international

Par Virginie Monvoisin, le 23 novembre 2015

La société rennaise AMA, filiale d'Ubisoft, déploie sa solution e-santé pour lunettes connectées aux États-Unis, en Angleterre et en Afrique du sud. Elle pousse les murs pour pouvoir recruter à Rennes.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Depuis un an, AMA a décliné son savoir-faire en développement et édition d'applications et jeux pour mobiles (AMA, c'est au départ Advanced Mobile Applications) vers un usage médical. L'entreprise, société soeur d'Ubisoft, de Gameloft et de Guillemot Corporation, a donc créé Advanced Medical Applications. Objectif : proposer une prise en charge médicale via des lunettes connectées. Le but : « relier directement les médecins à leurs patients et ce au travers de son interface sur les Google Glass ». En un mot, permettre une expertise, un suivi ou un conseil à distance, grâce aux lunettes connectées et à un kit spécial, Xperte Eye.

« Glass at work »
Une première expérience de téléexpertise avait eu lieu en direct de la clinique de Saint-Grégoire en mars 2014 : en première mondiale, un chirurgien a effectué une opération, équipé de Google Glass, afin de transmettre en direct ses gestes à une équipe de médecins basés au Japon. Plus récemment, AMA a reçu la certification Google lui permettant d'entrer dans le cercle des développeurs « Glass at Work », comme seulement 10 sociétés au monde (8 Américaines, une Française et une allemande).

Trois nouveaux collaborateurs par semaine
Un atout qui permet à AMA d'avoir des ambitions internationales. « Nous avons emménagé dans de nouveaux locaux il y a six mois pour faire face à notre croissance, car nous recrutons deux à trois nouveaux collaborateurs par semaine, souligne Yannick Liébert, directeur d'exploitation d'Advanced Medical Applications. Fin novembre, nous serons 47 en France ». L'entreprise a déjà deux salariés en Angleterre et trois aux états-Unis pour déployer sa solution. « Nous prospectons également sur le Proche Orient, sur l'ensemble de l'Europe et en Afrique subsaharienne », annonce Yannick Liébert.

Un centre de télémédecine à Kinshasa
AMA est en train de créer un centre de télémédecine à Kinshasa. « Nous équipons plusieurs hôpitaux et équipes de nos solutions. L'enjeu est de répondre à la désertification médicale. Car actuellement, la prise en charge des patients est trop lente. L'objectif est de mieux orienter les soignants à distance et de sauver des vies, car le médecin ou le spécialiste, à l'autre bout du pays, peut conseiller ou guider les gestes d'une infirmière isolée ». La solution de téléexpertise n'a pas fini de surprendre. AMA oriente également ses recherches et son développement vers l'industrie aéronautique ou des énergies.

>AMA SA (Rennes) : Président : Christian Guillemot ; DG : Jean-François Denis ; 47 salariés ; CA : n.c. (AMA Studios : 342.000 euros en 2014 ; AMA Ltd : 5,5 M€) ; www.advancedmedicalapplications.com

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail