Rennes

Immobilier

Giboire ouvre un bureau à Paris

Par Virginie Monvoisin, le 17 novembre 2016

EXCLUSIF Le groupe immobilier rennais Giboire annonce l’ouverture d’un bureau de promotion à Paris, pour début 2017. Les objectifs sont multiples.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le groupe immobilier rennais Giboire annonce l’ouverture d’un bureau de promotion à Paris, pour début 2017. « Nous nous installons dans 100 m² en bas des Champs Elysées », précise Laurent Giboire, directeur général du groupe. Avec, pour démarrer, trois à cinq personnes qui prendront leurs fonctions en janvier ou février prochain. Un directeur, parisien, vient également d’être embauché pour encadrer cette équipe. « L’objectif est de répondre aux besoins des entreprises parisiennes, et des entreprises de l’Ouest qui souhaitent se positionner sur Paris ou sa périphérie », explique Laurent Giboire.

Du logement et de l'immobilier d'entreprise

L’ambition du Rennais est de prendre, dans un premier temps, de « petites » parts de marché, de réaliser quelques opérations immobilières de promotion. Giboire pourra aussi « éventuellement faire de l’aménagement et des opérations d’investissement, pour nous ou pour des tiers », confie le dirigeant de ce groupe de 190 salariés (répartis jusqu’à présent sur des bureaux à Rennes, Nantes, Saint-Malo et Vannes) qui pèse autour de 115 millions d’euros de chiffre d’affaires (dont 100 M€ via l’activité promotion). Giboire vise ainsi en priorité le marché de l’immobilier de logement, puis attaquera des opérations en immobilier d’entreprise et commerces. « Nous pourrons aussi proposer des opérations de bureaux, ou des opérations mixtes bureaux-logements, comme savent le faire les Rennais depuis 25 ans, détaille Laurent Giboire. En matière de mixité, nous avons un savoir-faire qui peut s’exporter, et qui est lié à l’histoire rennaise. Cela ne nous pose pas de problème, ici, de créer des ZAC où il y a des logements, des bureaux, un ehpad, des commerces. Ce n’est pas comme cela dans toutes les métropoles françaises ! »

Laurent Giboire veut pour exemple la réalisation de l’immeuble Eurosquare, en cours de construction au bout de la zone d’EuroRennes. Sur un seul bâtiment, quatre étages sont consacrés à des bureaux et cinq autres sont des logements. « Cela évite ainsi les ghettos catégoriels. Je suis persuadé que l’on peut intéresser des élus parisiens », estime Laurent Giboire. Son entreprise, qui travaillait déjà un peu sur Paris, accélère vers la capitale en y prenant pied, portée également par l’arrivée prochaine de la LGV à Rennes, qui « nous ouvre de nouveaux marchés ».

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.