Rennes

Formation

Galileo Global Education va ouvrir deux nouvelles écoles à Rennes

Par Baptiste Coupin, le 06 mai 2022

Déjà gestionnaire de deux écoles dans l’enseignement supérieur privé à Rennes, le groupe parisien Galileo Global Education s’apprête à lancer de nouvelles formations dans la capitale bretonne. La directrice exécutive pour la Bretagne Lucie Baudouin a carte blanche pour interroger le marché rennais et identifier les besoins.

Lucie Baudouin, directrice exécutive chez Galileo Global Education en Bretagne.
Lucie Baudouin, directrice exécutive chez Galileo Global Education en Bretagne. — Photo : Michael Levy

Formée à Audencia SciencesCom à Nantes, Lucie Baudouin, 45 ans, s’attelle à faire du groupe parisien Galileo Global Education (numéro 1 mondial de l’enseignement supérieur privé, 54 écoles en France et à l’international, 91 campus, 170 000 étudiants) un acteur central de la formation dans la capitale bretonne. Celle qui était auparavant directrice de l’école du web Digital Campus Rennes officie, depuis 2021, comme directrice exécutive pour le groupe pour la région Bretagne. Elle travaille à la croissance de deux écoles du pôle business du groupe : Digital Campus Rennes (300 étudiants), ouverte en 2013 et l’ESG Rennes, école supérieure de gestion, commerce et finance qui forme 600 étudiants. Les deux structures emploient à elles deux une vingtaine de collaborateurs à temps plein et font appel à une centaine d’intervenants professionnels extérieurs pour l’encadrement des cours.

Deux nouvelles écoles à venir

Galileo Global Education n’a pas fini d’imprimer sa marque dans la onzième ville de France. "J’ouvre à la rentrée prochaine l’ESARC Rennes, une école qui va former des BTS en alternance", annonce la dirigeante, originaire de Vendée. Deux premières formations ont été choisies : un BTS management commercial opérationnel et un autre, dédié aux professions immobilières. Avec d’autres formations déjà dans les tuyaux, Lucie Baudouin vise 300 étudiants au sein de l’ESARC Rennes, dès la rentrée 2024. "L’ADN du groupe c’est d’accepter des étudiants qui n’ont pas forcément de niveau académique et de leur donner une seconde chance. Il y a plein de jeunes qu’on peut accompagner sur le marché du travail. Nos écoles sont professionnalisantes, avec une grande place pour l’alternance. On veut former des futurs managers épanouis, avec un bon état d’esprit." Une autre école du groupe ouvrira en 2023 : Elije, l’école de droit intelligence juridique. Elle est destinée à former des juristes en entreprises, avec des titres certifiés Bachelor et Master. Des formations hybrides entre le management et la santé seront également prochainement dispensées, derrière une autre école du groupe. Lucie Baudouin se sent chanceuse : "J’ai un groupe qui me laisse tester le marché et identifier les besoins et j’œuvre ensuite pour monter des programmes et développer des titres. Ce qui est formidable à Rennes, c’est l’ouverture à Paris et à l’international, avec la LGV. Le groupe a bien conscience que Rennes est une ville stratégique à développer".

Un site de 4000 m² recherché

En ouvrant de nouvelles écoles, Galileo Global Education va devoir se pencher sur le sujet épineux de l’immobilier à Rennes. Le groupe bénéficie actuellement de deux emplacements prisés dans le cœur de ville : l’esplanade Charles-de-Gaulle, pour Digital Campus, et le boulevard Laënnec, pour l’ESG, qui accueillera également les étudiants de l’ESARC à la rentrée. Mais vu les ambitions de développement, l’objectif est de pouvoir regrouper tout le monde sur un même site en 2025. "Je recherche des locaux de 4 000 m², en capacité d’accueillir 1 500 personnes", annonce la jeune femme, qui a déjà pris contact avec les promoteurs de la place rennaise.
Avec 1 500 étudiants, Galileo Global Education deviendrait un groupe de formation privé de référence à Rennes, mais loin encore de Rennes School of Business et de ses 4 500 étudiants.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition