Rennes

Transport

Galian Cycles invente un vélo cargo quatre places unique au monde

Par Virginie Monvoisin, le 06 juillet 2022

Galian Cycles lance cet été la commercialisation en prévente de son vélo cargo. Imaginé à Rennes, il est made in France et unique au monde. Permettant de véhiculer deux adultes et deux enfants, il sera bientôt fabriqué sur l’ancien site Stellantis de La Janais.

Capitaine Cargo est un vélo cargo mis au point par Galian Cycles à Rennes, avec au guidon Vincent Renard, l’un des quatre associés de l’entreprise.
Capitaine Cargo est un vélo cargo mis au point par Galian Cycles à Rennes, avec au guidon Vincent Renard, l’un des quatre associés de l’entreprise. — Photo : Virginie Monvoisin

Les créateurs

Quatre Rennais, passionnés de vélo, ont eu envie d’agir pour participer à la décarbonation des déplacements et à la réindustrialisation du territoire. Parmi eux, Vincent Renard, entrepreneur dans l’âme, avait vendu en 2019 son entreprise de traduction InPuzzle (55 collaborateurs), créée en 2000. Pour se lancer dans sa nouvelle aventure autour de la mobilité, il s’associe à Christophe Millot, ex-responsable innovation chez Keolis (exploitant du réseau de transport de Rennes Métropole), et deux anciens cadres de chez PSA, Franck Lamiré et Jean-Marc Lesimple. Ce dernier a également tenu deux magasins de vélo à Rennes pendant quinze ans.

Le projet

Ensemble, les quatre associés lancent Galian Cycles, en 2019, avec l’idée de créer un vélo cargo premium à assistance électrique, produit en France et pouvant transporter deux adultes et deux enfants, en remplacement d’une seconde voiture. "On peut aussi véhiculer un adulte au guidon et 1 adulte derrière à l’emplacement du porte-bagages où l’assise est rembourrée, plus du matériel dans la box par exemple", précise Vincent renard. Une première au monde. Les vélos cargo existants ne permettent pas d’emmener d’adulte à l’arrière. La mise au point du premier prototype a pris deux ans. Aujourd’hui, le vélo cargo, baptisé Capitaine Cargo, va pouvoir être lancé en production. À partir de cet été, Galian le propose en précommande avec 15 % de réduction sur le prix affiché de 8 000 euros. Objectif : atteindre la vente de 150 premiers vélos, qui seront livrés début 2023. "Ensuite, il nous faudrait lever des fonds pour pouvoir recruter (en suivi de production, développement de produit et de marque…) et assurer la production", indique Vincent Renard. Galian Cycles devrait pour cela rejoindre très prochainement le site industriel de La Janais près de Rennes, sur 300 à 400 m² au sein du "bâtiment 78" cédé par Stellantis à Rennes Métropole.

Les perspectives

Si Galian cible les familles avec son Capitaine Cargo, il s’adresse également aux entreprises, pour remplacer les voitures de fonction. Les premières commandes étant arrivées, Galian va terminer 2022 avec un chiffre d’affaires de 150 000 euros. En 2023, l’entreprise table sur 300 vélos vendus, soit un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. "Nous allons mettre nos vélos en démonstration dans des cafés vélo dans une vingtaine de villes en France, pour permettre aux gens de les essayer, de les louer. Ensuite ils pourront passer commande sur notre site", explique Vincent Renard. La rentabilité, elle, devrait être atteinte dès 2024, et permettre ensuite à Galian d’exporter, à partir de 2025.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition