Bretagne

BTP

FFB Bretagne : « Nous devons amplifier la croissance »

Par Baptiste Coupin, le 31 mai 2018

Projet de loi Logement, réforme de l’apprentissage, tensions sur l’emploi... Tous ces sujets ont été abordés aux 4e Assises de la construction de la Fédération Française du Bâtiment Bretagne, le 31 mai, à Rennes. La branche connaît un regain d’activité qu’elle entend bien préserver.

Hugues Vanel, président de la FFB Bretagne.
Hugues Vanel, président de la FFB Bretagne. — Photo : Baptiste Coupin - Le Journal des Entreprises

Sur fond de reprise de l’activité (+ 4,2 % en volume en 2017), la Fédération Française du Bâtiment Bretagne, qui représente 2 500 entreprises adhérentes et 40 000 salariés, a tenu le 31 mai à Rennes ses 4e Assises de la construction en présence de 400 décideurs et de nombreuses personnalités économiques et politiques. Trois grandes thématiques ont été abordées : l’équilibre des territoires, le maillage urbain et les nouveaux modes de vie.

« Amplifier la croissance »

« La Bretagne est une région attractive qui connaît une démographie croissante. Alors que les signes de reprise économique se multiplient, il importe, plus que jamais, non seulement de consolider la croissance dans le bâtiment mais de l’amplifier », a fait valoir Hugues Vanel, président de la FFB Bretagne, au moment où les députés examinent le projet de loi Logement dit "loi Elan" qui promet de « construire plus, mieux et moins cher ».

« Une réforme qui a le mérite de poser les bonnes questions », estime Hugues Vanel qui juge positifs l’assouplissement d’un certain nombre de règles d’urbanisme ainsi que le projet "cœur de ville" qui profitera à 11 villes moyennes bretonnes dont Quimper, Lannion, Saint-Brieuc et Saint-Malo. La FFB Bretagne appelle cependant à ce que l’équilibre entre zones rurales et zones urbaines soit mieux pris en compte dans les décisions de l’État et des collectivités territoriales.

7 500 postes à pourvoir en Bretagne

Par ailleurs, alors que la hausse de l’activité provoque des tensions sur l’emploi (7 500 postes à pourvoir sur tout le territoire), le réseau a annoncé qu’il allait développer une bourse de l’emploi en ligne. La FFB Bretagne s’est dit également très attentive à la réforme de l’apprentissage rappelant la « relation historique » entre la branche et les CFA, « outils indispensables à la formation des salariés ».

Hugues Vanel, président de la FFB Bretagne.
Hugues Vanel, président de la FFB Bretagne. — Photo : Baptiste Coupin - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail