Ille-et-Vilaine

Réseaux économiques

En Ille-et-Vilaine, les associations de soutien aux dirigeants se préparent à une rentrée chargée

Par Baptiste Coupin, le 06 août 2020

Rebond 35 et 60 000 Rebonds agissent auprès des entrepreneurs bretilliens en difficulté. La rentrée agitée qui s’annonce sur le plan des défaillances d’entreprises va les mettre au défi d’en faire davantage. Des bénévoles sont recherchés.

Conseil d'administration d'une entreprise
Rebond 35 et 60 000 Rebonds viennent en aide aux entrepreneurs en difficulté. La crise économique qui suit la crise sanitaire du Covid-19 va leur donner beaucoup de travail. — Photo : Matej Kastelic

Les plans sociaux chez JB Martin, Nokia ou Technicolor en Bretagne, au début de l’été, ont donné le ton. Mises sous perfusion de l’État plusieurs mois durant, les entreprises, un temps protégées, vont connaître une rentrée difficile, de nombreux secteurs ayant repris… mais sans retrouver leur niveau d’activité d’avant-crise, à l’image de l’hôtellerie-restauration ou de l’industrie métallurgique. Et ne parlons pas de l’industrie de la culture ou de l’événementiel, toujours à l’arrêt. Des faillites, nombreuses, liées aux défauts de paiement, sont à craindre à l’automne. « Si la crise sanitaire est derrière nous, la crise économique est devant nous, c’est certain », avertit Emmanuel Thaunier, président de la CCI Ille-et-Vilaine.

Rompre l’isolement

À l’instar de Rebond 35 et de 60 000 Rebonds antenne Grand Ouest, qui aident les chefs d’entreprise en difficulté, et notamment ceux contraints au dépôt de bilan, les associations de soutien aux dirigeants se préparent à une rentrée chargée. Les deux associations bretonnes s’attendent en effet « à une activité plus soutenue à partir de septembre-octobre ».

Leur leitmotiv ? « Aider, soutenir les entrepreneurs, ne pas les laisser seuls face aux difficultés », indique Laurence Porteu de la Morandière, présidente de Rebond 35. « Les membres de nos associations connaissent la réalité des crises auxquelles les entrepreneurs sont confrontés. Nous les aidons à rompre l’isolement, à prendre du recul, à diminuer la pression, de façon à prendre les meilleures décisions pour eux-mêmes, leur famille et leurs équipes », soulignent de concert les deux structures.

« Relever la tête »

Rebond 35, créé en 2015 à l’initiative du tribunal de commerce de Rennes et financé par des dons d’entreprises, agit en premier lieu sur la partie psychologique, en prenant en charge des séances chez des thérapeutes. « Nous avons besoin que les chefs d’entreprise soient en bonne santé psychologique pour qu’ils se reconstruisent vite », prévient Laurence Porteu de la Morandière.

« Nous aidons les dirigeants à relever la tête et à retrouver l’estime de soi. »

Une fois « retapés » mentalement, 60 000 Rebonds prend le relais. L’association, reconnue d’intérêt général, va mobiliser des parrains et des marraines pour l’accompagnement aux nouveaux projets de business. Son ambition : « Favoriser un rebond entrepreneurial ou salarial qui soit le plus rapide possible, indique Stéphane Andrysiak, président de 60 000 Rebonds en Ille-et-Vilaine. Nous aidons les dirigeants à relever la tête et à retrouver l’estime de soi. »

« C’est un regard qui fait bien comprendre que c’est l’entrepreneur qui a le rebond en lui », témoigne Clara Bessou, qui a eu recours à 60 000 Rebonds. Cette entrepreneure est devenue conseillère immobilière à Rennes, après avoir géré une entreprise spécialisée dans le design d’espace. « Mon parrain a regardé mon embarcation, l’a rechargée et m’a aidé à regarder vers de nouveaux horizons. J’ai réappris l’essentiel. Ce qui fait ma passion, mon talent et ma différence », poursuit la dirigeante.

Recrutement de bénévoles

Les deux associations comptent de nombreux professionnels bénévoles engagés. Mais, au regard de la crise économique qui s’annonce, elles en appellent à l’engagement de nouvelles « sentinelles » pour pouvoir aider les dirigeants en détresse. Quant aux entrepreneurs en difficulté, elles leur demandent de les contacter sans tarder, dès les premiers signes de défaillance. « Il va falloir mettre le paquet ensemble pour vivre au mieux cette période », anticipe Stéphane Andrysiak. L’accompagnement est plus que jamais nécessaire.

Contacts :
60 000 Rebonds Grand Ouest :
illeetvilaine[at]60000rebonds.com
Rebond 35 : contact[at]rebond35.org

Conseil d'administration d'une entreprise
Rebond 35 et 60 000 Rebonds viennent en aide aux entrepreneurs en difficulté. La crise économique qui suit la crise sanitaire du Covid-19 va leur donner beaucoup de travail. — Photo : Matej Kastelic

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail