Ille-et-Vilaine

Restauration

En forte expansion, Convivio ajoute le Sud-Ouest à sa carte

Par Baptiste Coupin, le 11 mars 2019

Le groupe familial de restauration Convivio, né à Bédée, à l'ouest de Rennes, a reçu le Prix de la croissance aux Oscars d’Ille-et-Vilaine 2019. Une juste récompense pour l’ETI qui s’est développée dans tout le tiers ouest de la France ces dix dernières années. Convivio a encore de l’appétit et prévoit de s'implanter dans le Sud-Ouest en septembre.

Grégory (à gauche) et Jocelyn Renou, dirigeants de Convivio, groupe de restauration collective basé à Rennes.
« La branche restauration collective reste le pilier du groupe », indique Grégory Renou, PDG de Convivio (à gauche), qui entend désormais conquérir le Sud-Ouest avec son modèle de restaurants responsables. — Photo : Convivio

Le trophée trône au siège de l’entreprise à Bédée, à l’ouest de Rennes. Début 2019, le groupe familial de restauration Convivio a remporté le Prix de la croissance aux Oscars d’Ille-et-Vilaine, les trophées économiques du département. Un prix tout sauf immérité.

En dix ans, l’entreprise a multiplié par quatre sa taille, passant de 600 salariés en 2008 à 2 400 aujourd’hui. Le chiffre d’affaires, lui, à 150 M€ sur le dernier exercice, connait une croissance de 15 % par an en moyenne. Et les frères Grégory et Jocelyn Renou, qui dirigent l’entreprise, tablent déjà sur un chiffre d’affaires de 200 M€ en 2021. Le groupe Convivio, fondé en 1982 par Jean-Paul Renou (le père) à partir de l’entreprise Resteco, peut savourer son succès. Il se place aujourd’hui au 6e rang national du secteur de la restauration collective et comme premier groupe de restauration indépendant sur le grand tiers ouest de la France.

12 cuisines centrales dans le grand Ouest

C’est bien connu, l’appétit vient en mangeant. Or, depuis dix ans, Convivio a mis les bouchées doubles, en se développant à l’est de la Bretagne et jusqu’aux portes de Paris. En dix ans, le groupe a ainsi repris ou monté 14 sociétés de restauration collective : en Normandie, sur l’axe Caen-Paris en 2007, dans la zone Niort-Poitiers en 2009, dans la région du Mans en 2011, dans la zone Tours-Orléans en 2012, la région ouest de Paris en 2013, etc. « Ce n’était pas le Far West, mais le Far Est pour nous », rigole Grégory Renou, PDG de l’ETI familiale, entré dans l’entreprise en 1998. Il précise : « Initialement c’était un développement géographique. Nous étions une entreprise de restauration collective dans une région. Nous sommes devenus un groupe de restauration collective dans quatre grandes régions, avec une gamme de services différents et des activités complémentaires. »

Le groupe de restauration Convivio délivre 260 000 repas par jour.
Le groupe de restauration Convivio délivre 260 000 repas par jour. - Photo : Convivio

Selon la taille et les besoins de ses 2 500 collectivités clientes (collèges, entreprises, établissements de santé, mairies...), Convivio propose de la restauration sur place ou livrée, à partir de plats réalisés dans ses 12 cuisines centrales, réparties sur tout le grand Ouest.

Dans son développement, l’entreprise s’appuie sur deux valeurs fondamentales : l’authenticité et la responsabilité. « L'une des différences par rapport aux majors (Elior, Sodexo et Compass, qui se partagent 84 % du marché, NDLR), c’est cette culture d’entreprise avec un vrai esprit de liberté qu’on laisse à nos équipes. Nous voulons que chacun des chefs de cuisine soit comme le patron de son restaurant, appuie Grégory Renou. Ça veut dire qu’il a une liberté dans ses approvisionnements, dans ses menus et dans sa manière de travailler. »

Convivio se veut également à l’écoute du consommateur, en lui garantissant des repas sains et équilibrés et en mettant en avant les produits français. Le groupe a d’ailleurs pris un engagement fort dans ses 300 restaurants : la garantie d’une viande de boeuf, porc et volaille 100 % française (cette dernière est encore très largement importée dans les cantines scolaires). Sur la question des coûts également, l’entreprise entend donner satisfaction, grâce notamment à l’optimisation de la dimension logistique. « On préfère en mettre plus dans l’assiette et moins dans le carburant », traduit Jocelyn Renou, directeur général branche cuisines centrales, arrivé dans le groupe en 2008 pour structurer les moyens de production.

Grégory Renou, expliquant le déploiement de l'entreprise dans tout le grand tiers Ouest. En dix ans, l’entreprise a repris ou monté 14 sociétés en restauration collective.
Grégory Renou, expliquant le déploiement de l'entreprise dans tout le grand tiers Ouest. En dix ans, l’entreprise a repris ou monté 14 sociétés en restauration collective. - Photo : Baptiste Coupin

Le Sud-Ouest comme nouveau défi

Fort de son savoir-faire et de sa connaissance fine du marché, Convivio, qui délivre aujourd’hui 260 000 repas par jour, veut encore agrandir sa table. Le groupe va sortir de ses frontières traditionnelles et s’étendre dans le Sud-Ouest, sur le triangle Bordeaux-Toulouse-Biarritz. Une direction régionale va être créée en septembre à Toulouse, qui emploiera 3 salariés au démarrage. « Nous avons vocation à nous développer sur ce territoire pour apporter une offre nouvelle face aux majors », indique Grégory Renou.

La restauration collective représente à ce jour 85 % du chiffre d’affaires global de Convivio, qui a également entrepris, depuis cinq ans, de se diversifier sur la branche restauration événementielle et touristique. Le groupe y gère une activité de traiteur depuis fin 2014, via sa filiale Ruffault Traiteur (qui fournit notamment les salons VIP du Stade Rennais) et une activité fluviale avec Les Bateaux Nantais, rachetés la même année. Il est aussi associé et gestionnaire de restaurants « premium », qu’il réhabilite et valorise. Comme Le Picadilly, sur la place de la mairie à Rennes, livré en novembre 2016 après un investissement de 2 M€, ou encore Le Palatium, installé dans l'ancien palais de justice de Laval (Mayenne), livré en octobre 2017, après 200 000 euros de travaux.

Grégory (à gauche) et Jocelyn Renou, dirigeants de Convivio, groupe de restauration collective basé à Rennes.
« La branche restauration collective reste le pilier du groupe », indique Grégory Renou, PDG de Convivio (à gauche), qui entend désormais conquérir le Sud-Ouest avec son modèle de restaurants responsables. — Photo : Convivio

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.