Saint-Malo

Infrastructure

Edeis prend la barre des ports de Saint-Malo et Cancale

Par Baptiste Coupin, le 04 novembre 2019

La Région Bretagne retire la gestion des ports de Saint-Malo et Cancale à la CCI d'Ille-et-Vilaine, en choisissant l’offre d’Edeis. La société francilienne d’ingénierie et de gestion d’infrastructures investira 50 millions d’euros au sein de l'outil portuaire.

La société francilienne d’ingénierie et de gestion d’infrastructures Edeis prendra les commandes des ports de Saint-Malo et Cancale le 1er janvier 2020. — Photo : Pline - Wikimedia CC 3.0

Développer les activités économiques du port tout en assurant sa transformation environnementale, en permettant sa meilleure intégration dans la ville et son ouverture aux Malouins. Voilà le cahier des charges qui a été transmis par la Région Bretagne, le propriétaire des ports de Saint-Malo et Cancale, à son nouveau délégataire : Edeis, société francilienne d’ingénierie et de gestion d’infrastructures. Face à la candidature de la CCI d'Ille-et-Vilaine (son actuel gestionnaire), le groupe dirigé par Jean-Luc Schnoebelen l’a emporté par KO, par un vote à l’unanimité des élus de la Commission permanente. C'est un petit séisme. La chambre consulaire était à la barre de l'outil portuaire depuis 1957.

50 millions d'euros d'investissements

Le nouveau lauréat pilotera les deux sites, via une délégation de service public (DSP), pour une durée de dix ans, à compter du 1er janvier 2020. « Edeis, dont la vocation est d’être un partenaire ancré dans les territoires pour favoriser leur développement, trouve dans cette concession l’application évidente de son rôle d’allié des territoires », se félicite Jean-Luc Schnoebelen, dans un communiqué. Le nouveau délégataire s’est notamment engagé à mener plus de 50 M€ d’investissements dont une partie conséquente sur le plan environnemental.

« Renforcer les ports bretons »

Pour Loïg Chesnais-Girard, le président du Conseil régional de Bretagne, « ce choix d’un nouveau délégataire marque un changement fort dans l’histoire des ports de Saint-Malo et Cancale. Il permet de réaffirmer notre volonté de renforcer les ports bretons dans un contexte de concurrence européenne et de Brexit. Ces ports doivent être des outils puissants au service du développement économique et, en premier lieu, des usagers. Ils doivent aussi être des acteurs des transitions et s’intégrer pleinement dans leur territoire ».

Modèle économique global

La concession des ports de Saint-Malo et Cancale présente la spécificité de regrouper quatre activités (pêche, trafic de marchandises, transport de personnes et réparation navale) sur deux sites. La Région a fait le choix de confier l’ensemble à un même opérateur pour qu’il puisse définir un modèle économique global.

La société francilienne d’ingénierie et de gestion d’infrastructures Edeis prendra les commandes des ports de Saint-Malo et Cancale le 1er janvier 2020. — Photo : Pline - Wikimedia CC 3.0

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.