Rennes

Informatique

Cybersécurité : Wallix choisit Rennes pour sécuriser les accès de demain

Par Baptiste Coupin, le 26 juin 2019

L’éditeur de logiciels parisien Wallix vient d’inaugurer son centre de R&D à Cesson-Sévigné, près de Rennes. Depuis la capitale bretonne, où seront inventés les produits et services de demain pour sécuriser les réseaux informatiques, il veut porter l'étendard de la cybersécurité européenne.

 Jean-Noël de Galzain, PDG fondateur de Wallix, et Jean-Marc Guyot, responsable du centre R&D de Rennes.
L'éditeur parisien de logiciels de sécurité informatique Wallix, présidé par Jean-Noël de Galzain (à gauche), vient d'implanter son nouveau centre de R&D près de Rennes. — Photo : Baptiste Coupin

Chez Wallix, on appelle les salariés du groupe les Wallixiens. Des colonisateurs venus d’une autre planète ? Non, davantage des explorateurs éclairés de la cybersécurité, l’un des piliers de la transformation numérique de l’économie française voulue par Emmanuel Macron. Wallix, groupe parisien coté sur Euronext qui emploie 160 salariés pour un chiffre d’affaires de 13 M€ en 2018, est un éditeur de logiciels spécialisé dans la sécurisation des systèmes d’information informatiques.

L’entreprise, membre de Bpifrance Excellence, fondée et présidée par Jean-Noël de Galzain en 2003, accompagne près de 800 entreprises et organisations dans leur gestion des accès. Parmi ses clients bretons : Orange Labs, Naval Group ou encore le CHU de Rennes.

Développer des applications nouvelles

Pour asseoir ses ambitions et rester en pointe sur les nouvelles technologies, Wallix mise sur l’écosystème rennais et son Pôle d’excellence cyber, déjà reconnu dans le domaine de la défense. C’est la raison de l’ouverture à Cesson-Sévigné, dans le quartier des Champs Blancs, d’un nouveau centre de développement dédié à la cybersécurité et aux services cloud.

« Il s’agit d’avantage d’un centre de services et de produits que d’un centre de recherche », présente Jean-Marc Guyot, ancien directeur des opérations de la scale-up rennaise Enensys Technologies, nommé à la direction de cet établissement. L’objectif de cette unité est de développer des applications nouvelles en mode SaaS, orientées vers la sécurisation des identités, des accès et la protection des données dans le cloud. Elle travaillera en lien avec la Direction générale de l’armement et les acteurs publics (Région Bretagne, Rennes Métropole…) dans l’animation de projets stratégiques. Au sein de cette nouvelle structure, une vingtaine de postes de recherche et développement est à pourvoir d’ici la fin de l’année.

Devenir une ETI dans deux ans

C’est donc depuis Rennes que Wallix élaborera ses nouvelles offres pour conquérir le monde entier. L’entreprise est déjà très tournée vers l’international, avec des filiales en Allemagne, en Angleterre, au Moyen-Orient, au Maghreb et au Canada. « Notre dynamique est très forte à l’étranger, qui représente 35 % du CA global aujourd’hui », acquiesce Jean-Noël de Galzain. Sur un marché porteur, Wallix Group affiche de grosses ambitions.

Son objectif à deux ans : devenir une ETI et un porte-drapeau des éditeurs de logiciels européens sur la sécurité de l’accès. « Il n’est pas question de laisser le contrôle de nos données aux Américains (faisant référence aux géants technologiques, NDLR). Nous souhaitons rester souverains sur nos systèmes », conclut le PDG.

 Jean-Noël de Galzain, PDG fondateur de Wallix, et Jean-Marc Guyot, responsable du centre R&D de Rennes.
L'éditeur parisien de logiciels de sécurité informatique Wallix, présidé par Jean-Noël de Galzain (à gauche), vient d'implanter son nouveau centre de R&D près de Rennes. — Photo : Baptiste Coupin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.