Numérique

Coronavirus : Comment Orange a accéléré sa digitalisation du travail pendant le confinement

Par Baptiste Coupin, le 27 mai 2020

Orange Grand Ouest a signé un partenariat avec Klaxoon, début 2020, visant à permettre à l’ensemble de ses collaborateurs de s’approprier la suite d’outils de travail à distance de l’entreprise rennaise. Une aubaine avec le confinement qui a suivi. Grâce aux solutions de l’éditeur breton, le géant des télécoms a basculé en douceur sur un autre mode de travail, amené à durer.

Le mode d'organisation du travail by Klaxoon.
Chez Orange Grand Ouest, les outils de travail à distance de Klaxoon sont aujourd'hui largement déployés, illustrant un changement de modèle de travail en cours chez le géant des télécoms. — Photo : © Klaxoon

La collaboration n’est pas nouvelle. Les connexions étaient déjà établies entre Orange Grand Ouest, qui a son siège à Rennes (dont il est le premier employeur privé) mais qui chapeaute 16 000 salariés sur un large territoire de quatre régions, et Klaxoon (240 salariés), la scale-up rennaise très en vue grâce à ses outils qui favorisent le travail à distance. Mais les deux voisins bretons, dont les sièges sont distants de quelques centaines de mètres seulement, ont renforcé leurs liens pendant le confinement. À la faveur d’un partenariat signé début 2020, et qui a trouvé tout son sens pendant la période d’urgence sanitaire.

Augmentation du nombre utilisateurs

« L’attente autour de Klaxoon était très forte. Notre ambition était que n’importe quel salarié qui le souhaite puisse l’utiliser, présente Pierre Jacobs, directeur Orange Grand Ouest. Contre 250 collaborateurs qui avaient une licence Klaxoon avant le confinement, nous sommes passés à 1 000 et on estime que plusieurs milliers de nos salariés en ont profité au moins une fois pendant la crise. »

Pierre Jacobs, directeur Orange Grand Ouest.
Pierre Jacobs, directeur Orange Grand Ouest. - Photo : ®Phil-Labeguerie

Malgré l’éventail très large de ses emplois (une centaine de métiers représentés) et l’éclatement géographique de ses équipes, le groupe a tiré profit des outils de Klaxoon comme d’un « fabuleux terrain d’expression pour penser le mode de travail de demain », estime Pierre Jacobs.

« Un sentiment d’appartenance » renforcé

Le 17 mars, 80 % des salariés d’Orange Grand Ouest ont migré de leur site de travail à leur domicile. « Toute notre force vive est passée en télétravail du jour au lendemain », se remémore le dirigeant. Des métiers de la vente, de la gestion ou des RH. Jusqu’à ceux de la relation client. Pour s’adapter à la situation, Orange s’est tourné vers Klaxoon, avec pour premiers objectifs de « garder le lien avec les équipes, se synchroniser à distance et être plus agiles dans la prise de décision et le management de projets ». Orange a dû faire face à plusieurs cas d’usage, dépassant ses préjugés de départ sur le fait que l’outil n’était adapté qu’à un public de connaisseurs. « Nos équipes techniques ont dû répondre à des problèmes de raccordement dans certaines zones, rend compte Pierre Jacobs. On a utilisé Klaxoon pour ce faire. On l’a aussi pris comme outil de formation lorsqu’il a fallu former nos conseillers clients sur les nouveaux process. Klaxoon est un outil de travail mais permet aussi de la convivialité. Il y a eu éclatement avec le confinement mais le sentiment d’appartenance et de cohésion au groupe s’est renforcé grâce à ce type d’outils collaboratifs. »

1 000 nouvelles entreprises accompagnées par jour

« On écrit une belle histoire avec Orange, se réjouit Matthieu Beucher, PDG de Klaxoon. Ça devient un outil du quotidien pour n’importe quel collaborateur, quelle que soit sa maturité technologique. On voit qu’on a passé un sacré palier et qu’on va pouvoir s’en saisir dans toutes les problématiques du quotidien. »

Débriefing d'une réunion Orange avec l'outil Klaxoon.
Débriefing d'une réunion Orange avec l'outil Klaxoon. - Photo : © Orange

À l’heure du télétravail généralisé, Klaxoon embarque 1 000 nouvelles entreprises par jour en ce moment sur l’organisation du travail à distance. Grands comptes, PME-ETI mais aussi indépendants. « C’est un outil cross-métiers, qui n’est pas réservé qu’à des spécialistes ou chefs de projet, insiste l’entrepreneur rennais. Notre tableau blanc digital permet de partager très vite de l’information sans que ça prenne trop de temps, de se synchroniser, de prendre la bonne décision à distance, et surtout d’avoir un point de vue très clair, très visuel de l’échange. On évacue les contraintes de la « visio », où le son sature et où on ne se comprend pas toujours… »

Un grand « oui » au télétravail

L’expression d’un nouveau mode de travail amené à perdurer et que plébiscitent les salariés d’Orange. Selon une enquête interne menée auprès de 800 salariés du Grand Ouest, une très large majorité d’entre eux souhaite poursuivre le télétravail, et notamment les managers qui estiment que la collaboration à distance n’a pas eu d’impact négatif sur l’efficacité de leur travail. Cela tombe bien, leur directeur prévoit de continuer de déployer l’outil Klaxoon auprès de tous ses salariés d’ici à 2021.

Le mode d'organisation du travail by Klaxoon.
Chez Orange Grand Ouest, les outils de travail à distance de Klaxoon sont aujourd'hui largement déployés, illustrant un changement de modèle de travail en cours chez le géant des télécoms. — Photo : © Klaxoon

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail