Rennes

Santé

Comment Nahibu analyse notre flore intestinale

Par Baptiste Coupin, le 20 septembre 2019

Pierre Cressard est le fondateur de Nahibu. La start-up rennaise, qui travaille en partenariat avec l’Inra, propose un accompagnement nutritionnel sur-mesure, basé sur l’analyse du microbiote (ou flore intestinale). Objectif : améliorer notre santé et notre bien-être et prévenir d’éventuelles maladies. L’entreprise a des visées internationales.

Dans les bureaux qu'ils occupent au Biopôle Santé, à Rennes, Pierre et Chrystèle Cressard, les époux associés dirigeants de Nahibu, mettent sous boite les kits d'analyse expédiés à leurs clients.
Pierre et Chrystèle Cressard, les époux associés dirigeants de la SAS Nahibu. — Photo : © Baptiste Coupin

Le créateur

Pierre Cressard, 32 ans, s’est toujours passionné pour les questions de santé et d’alimentation. Diplômé d’un master marketing et entrepreneuriat à l’Essca d’Angers, il entame sa carrière comme responsable à l’export pour des vignobles français, puis chez Sopral, au sein du groupe Avril. « Je voyageais deux semaines par mois. C’était passionnant, mais plus trop compatible avec ma vie de père de famille. »

En 2017, il quitte son job pour se consacrer à un projet d’entreprise, en s’appuyant sur l’écosystème rennais. Des prêts et subventions de Bpifrance, de la Région Bretagne et de la CCI, notamment, lui permettent de rassembler près de 100 000 euros. Après avoir travaillé dans l’ombre au sein du monde scientifique, monté des études de marché et des études juridiques, et développé une plateforme web, Pierre Cressard lance la SAS Nahibu en mars 2019, aux côtés de son épouse, Chrystèle, experte en commerce international (Beaumanoir, Rémy Cointreau...).

Le concept

Nahibu propose aux particuliers une analyse fine du microbiote (ou flore intestinale). Le microbiote est un ensemble de micro-organismes présents dans nos intestins. Son altération est associée à de nombreuses maladies chroniques et auto-immunes, et peut favoriser la survenue de problèmes hépatiques ou de certains cancers. La connaissance de celui-ci nous permettrait donc de mieux prendre en main notre santé. C’est ce que s’emploie à faire Nahibu, en collaboration étroite avec l’Inra.

Grâce à des analyses de selles, Nahibu va ainsi faire parler les gènes. Qualité du sommeil, capacité de concentration, intolérances, résistance à l’effort ou système immunitaire : tout est passé au scanner. Une équipe scientifique, composée de médecins nutritionnistes et de diététiciens, va ensuite délivrer des conseils diététiques adaptés pour recouvrer un capital santé optimal.

Les perspectives

Nahibu a commencé la commercialisation de sa solution en juillet. Elle espère vendre 1 000 kits d’analyse d’ici à la fin de l’année. Sur l’année 2020, la start-up table sur 6 000 kits vendus et un chiffre d’affaires de 2 M€ pour son premier exercice plein. Si elle démarre son activité commerciale en France, Nahibu espère proposer son service d’analyse dans le monde entier, en s’appuyant sur les laboratoires partenaires de l’Inra. Des rendez-vous au Canada et en Chine sont déjà planifiés.

Avec son procédé innovant, Nahibu espère que les informations collectées sur sa clientèle feront avancer la recherche en prenant en compte le paramètre microbiote. « C’est une base de données et une richesse inouïe », précise Pierre Cressard, qui entend déjà, demain, participer activement à la stratégie de développement produits des industriels pharmaceutiques ou agroalimentaires dans la construction de leurs formulations.

Dans les bureaux qu'ils occupent au Biopôle Santé, à Rennes, Pierre et Chrystèle Cressard, les époux associés dirigeants de Nahibu, mettent sous boite les kits d'analyse expédiés à leurs clients.
Pierre et Chrystèle Cressard, les époux associés dirigeants de la SAS Nahibu. — Photo : © Baptiste Coupin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.