Ille-et-Vilaine

Tourisme

Comment le Comité départemental du tourisme revoit sa stratégie

Par Virginie Monvoisin, le 13 juin 2019

Le Comité départemental du tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine a révélé, lors de son assemblée générale du 13 juin, sa nouvelle stratégie à cinq ans. Parmi les grands axes : promouvoir l'Ille-et-Vilaine.

Roseline Rouillard, directrice du CDT Ille-et-Vilaine.
Roseline Rouillard, directrice du CDT Ille-et-Vilaine. — Photo : © Virginie Monvoisin

Le Comité départemental du tourisme d’Ille-et-Vilaine est entré en pleine réflexion. Et même en pleine refonte. Après le départ de son directeur (Stéphane Jaouen) il y a six mois, Roseline Rouillard a pris les rênes de la structure, qui émane du conseil départemental. Présidée par Solène Michenot, elle a souhaité s’adapter au monde du tourisme en pleine mutation.

Solène Michenot, présidente du CDT Haute Bretagne Ille-et-Vilaine.
Solène Michenot, présidente du CDT Haute Bretagne Ille-et-Vilaine. - Photo : © Virginie Monvoisin

« Nous assistons à de profonds changements dans les pratiques de consommation, et le numérique prend une place importante dans le choix des destinations touristiques, constate la présidente du Comité Départemental. D’autre part, la loi NOTRe a redistribué les cartes concernant la compétence tourisme. Et puis ici, nous avons de nouveaux éléments structurants comme la LGV, le Palais des congrès de Rennes, qui modifient la donne. Nous devions donc nous repositionner ».

Cinq axes de travail

Pour être plus en adéquation avec ses nouveaux enjeux, le CDT a engagé pendant un an une grande réflexion avec ses administrateurs et ses salariés (16, dont 3 sont en cours de remplacement). Il en ressort cinq axes principaux à mettre en œuvre dans les cinq ans qui viennent. « D’abord, nous voulons mieux connaître nos marchés touristiques, comprendre les tendances pour nous adapter, et mieux nous outiller, investissant dans un SIG (système d’information géographique) par exemple », annonce Roseline Rouillard. Ensuite, le CDT veut accompagner les projets des professionnels et des institutions pour « soutenir l’excellence touristique ». Le troisième axe, concerne la mise en réseau d’acteurs et des filières touristiques. « Nous devons clarifier notre partenariat avec HBE (Haute Bretagne Événement) et mettre une part de notre énergie vers le tourisme d’affaires », estime Roseline Rouillard. En parallèle, le CDT veut promouvoir la destination Ille-et-Vilaine auprès des Français, en cohérence avec la communication régionale faite pour la Bretagne.

Un laboratoire du tourisme de demain

Enfin, le volet innovation et expérimentation sera véritablement l’axe fort de ces cinq prochaines années. « Nous créons un laboratoire du tourisme de demain, annonce Solène Michenot. Construisons un réseau d’ambassadeurs de notre département, inventons des choses favorables aux séjours, par exemple ! »

Roseline Rouillard, directrice du CDT Ille-et-Vilaine.
Roseline Rouillard, directrice du CDT Ille-et-Vilaine. — Photo : © Virginie Monvoisin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.