Ille-et-Vilaine

Services

Comment Chimirec Javené valorise les déchets industriels

Par Anna Quéré, le 18 février 2019

C’est à Javené, près de Fougères (Ille-et-Vilaine), qu’existe l’un des fleurons du groupe francilien Chimirec, spécialisé dans la collecte et le traitement des déchets industriels. Avec un nouveau directeur arrivé en septembre 2018 et des sollicitations de plus en plus nombreuses, le site tourne à plein régime.

Plateforme du groupe Chimirec à Javené (Ille-et-Vilaine)
La plateforme du groupe Chimirec de Javené, en Ille-et-Vilaine, permet la collecte et le regroupement de déchets industriels dans tout le grand Ouest. — Photo : Anna Quéré

Sur une vaste plateforme de 7 hectares, une quarantaine de camions débarquent chaque jour des déchets industriels de tous ordres. Ici, rien ne traîne. « On a parfois tendance à imaginer qu’un site de traitement de déchets est sale. C’est tout le contraire : pour nous, la propreté est avant tout un gage de sécurité », explique Jérôme Normand, directeur-adjoint du site de Javené du groupe francilien Chimirec.

Créée en 1971, la filiale bretonne située près de Fougères(129 salariés) a plusieurs cordes à son arc : elle se charge de la collecte des huiles noires, mais aussi du regroupement des déchets de l’industrie et du traitement des filtres usagés. Les besoins sont immenses et son expertise fait d’elle le site le plus important du groupe. « Chimirec compte 14 plateformes en France : Javené est l’un de nos joyaux », précise Didier Gauthier, directeur général de Chimirec.

Cinq sites dans l’Ouest

Ici, pas moins de 72 000 tonnes de déchets sont collectées dont 16 000 tonnes d’huiles usagées. Avec un leitmotiv : être au plus près des clients. Une ambition affirmée de longue date.

Didier Gauthier, directeur général de Chimirec.
Didier Gauthier, directeur général de Chimirec. - Photo : Chimirec

« Quand l’entreprise fut créée il y a 60 ans, l’activité était essentiellement basée sur la collecte des huiles noires de proximité. Le groupe est resté dans cet état d’esprit, au plus proche des producteurs de déchets », raconte Didier Gauthier. À Javené, le maillage territorial est efficace : la filiale compte 7 000 clients répartis dans 11 départements sur tout le grand Ouest, dans les secteurs de l’automobile, l’industrie et les collectivités. La filiale est répartie sur 5 sites : deux plateformes de regroupement et de collecte à Javené (Ille-et-Vilaine) et à Briec (Finistère), et trois sites de collecte d’huiles usagées à Châteaubriand (Loire-Atlantique), La Chapelle-au-Moine (Orne), et Pontivy (Morbihan).

Depuis 2013, le site de Javené a franchi une étape importante en optimisant la valorisation énergétique des déchets. L’obtention d’un broyat de solides souillées en fin de chaîne permet notamment de produire du Combustible de Substitution Énergétique avec un pouvoir calorifique qui intéresse fortement les cimentiers. « Notre objectif est double : il vise à la fois la neutralisation du déchet et sa valorisation énergétique. Pour le moment, nous avons atteint un taux de valorisation de 80 %. Nous voulons aller encore plus loin », explique Jérôme Normand.

« Un temps d’avance »

Les perspectives sont encourageantes : le chiffre d'affaires de la filiale était de 28 M€ en 2017 et ne cesse de croître, à hauteur de 10 % par an. Sur les 7 hectares, seuls 4 sont utilisés, ce qui permettrait une éventuelle extension des activités. Les dirigeants espèrent encore optimiser les process, tout en suivant de près les réglementations à venir. Quitte à les anticiper. « Au cours du broyage, les déchets sont fragmentés et peuvent produire des composés organiques volatiles, décrypte Jérôme Normand. Nous avons installé récemment un captage sur toutes les zones émettrices de COV : un atout supplémentaire pour la protection de l’environnement et la santé de nos salariés. Du coup, on a même un temps d’avance sur la réglementation ! »

Plateforme du groupe Chimirec à Javené (Ille-et-Vilaine)
La plateforme du groupe Chimirec de Javené, en Ille-et-Vilaine, permet la collecte et le regroupement de déchets industriels dans tout le grand Ouest. — Photo : Anna Quéré

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.