Rennes

Numérique

Claranet choisit Rennes pour transférer son siège social France

Par Virginie Monvoisin, le 20 octobre 2021

Les nouveaux locaux de Claranet, à Cesson-Sévigné.
Les nouveaux locaux de Claranet, à Cesson-Sévigné. — Photo : Wuddhy Fernandes

Entreprise de services cloud née à Londres en 1996, Claranet a décidé de transférer le siège de sa filiale française de Paris à Cesson-Sévigné, près de Rennes. Elle a ainsi pris 3 000 m² en location dans la ZI Sud-Est (rue des Landelles), après avoir investi 1 million d’euros dans des aménagements sur-mesure. Depuis la création de la filiale Claranet France en 1998, c’est depuis Paris que l’entreprise grandissait, accompagnant ses 2 000 clients dans leur transformation numérique, les services cloud, ou encore l’infogérance d’applications critiques.

Ancrage rennais depuis 2005

"Mais notre ancrage rennais est historique, souligne Laurent Perriault, directeur général adjoint de Claranet France. Nous y avons en effet une implantation depuis 2005, lorsque nous avons racheté Artful, l’entreprise d’Olivier Beaudet, notre actuel directeur général." C’est d’ailleurs après cette acquisition que Claranet accélère sa croissance en France, multipliant les rachats (7 entreprises en tout, en Île-de-France et à Lille). L’implantation du siège en Bretagne est donc assez symbolique. La filiale atteint aujourd’hui 700 collaborateurs, dont 240 sont rennais, et génère 120 millions d’euros de chiffre d’affaires sur les 500 millions enregistrés par le groupe londonien (2 500 collaborateurs dans le monde). Parmi ses clients, Claranet France compte des entreprises de l’e-commerce, du digital, de la santé, de l’industrie, des finances ou des services.

Un vivier de compétences

"Notre objectif est de lancer de nouvelles offres de services pour toujours mieux accompagner nos clients et continuer de croître, indique Laurent Perriault. Nous voulons être un acteur majeur sur nos segments". Claranet évolue sur un marché qui est en croissance de 10 à 15 % par an. "Nous voulons capter cette croissance, et cela passera notamment par des recrutements, même s’il y a une tension sur nos métiers", ajoute le dirigeant, qui ne cache pas non plus sa volonté de réaliser des opérations de croissance externe. S’implanter à Rennes est donc stratégique, pour bénéficier de l’écosystème dynamique autour du numérique. "Nous recrutons chaque année 100 à 150 personnes, dont 35 sont des embauches nettes, indique Laurent Perriault. Nous allons travailler sur l’accompagnement des écoles d’ingénieurs du territoire, les bassins universitaires, etc." Si Paris reste la vitrine de Claranet pour sa présence en France (et y conserve 330 collaborateurs), c’est depuis le siège désormais rennais que Claranet va développer des offres communes croisées avec le pôle d’excellence cyber notamment.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail