Bretagne

Immobilier

Enquête Ces Bretons qui imaginent les bureaux de demain

Par Virginie Monvoisin, le 13 mai 2019

Le secteur de la construction est reparti. En Bretagne comme ailleurs, des bureaux nouvelle génération sont imaginés. Plus ouverts, plus fonctionnels, plus verts, plus flexibles, plus jolis… A quoi ressembleront les bureaux de demain ?

A l’image de l’espace de coworking La Colloc, à Lorient, les bureaux sont aujourd’hui de plus en plus imaginés comme des lieux de vie, flexibles et qui facilitent les échanges.
A l’image de l’espace de coworking La Colloc, à Lorient, les bureaux sont aujourd’hui de plus en plus imaginés comme des lieux de vie, flexibles et qui facilitent les échanges. — Photo : © La Colloc

À regarder de près les nouveaux immeubles de bureaux qui sortent de terre en Bretagne, on ne peut que constater des façades de plus en plus épurées, vitrées, ouvertes au soleil, parfois végétalisées, et d’autres fois encore biscornues… Pour se démarquer ? Pour laisser une trace du business du XXIe siècle ? Si l’extérieur se travaille en même temps qu’une image de marque, l’intérieur doit aussi refléter le temps présent, voire le temps futur, pour attirer les talents et les garder.

« Recruter est devenu très compliqué, même dans les métiers du numérique, constate Franck Mazin, président de l’ESN bretonne Sodifrance, qui est notamment implantée à Rennes et Brest. Et ensuite, il faut réussir à garder les collaborateurs… Aujourd’hui, il faut un baby-foot, de beaux fauteuils, des coins repas, des services, des locaux aux jolies couleurs, des open spaces, etc. Sinon, les candidats se sauvent dès l’entretien ! » Un constat réalisé par ce chef d’entreprise, qui a déjà rénové ses 12 implantations en France. « Nos équipes brestoises ont déménagé il y a cinq ans. À Rennes, nous voulons trouver des locaux plus adaptés. Nous cherchons donc des bâtiments modernes, standards, dans un environnement attractif ».

Bureaux tendances et animés

Des critères nécessaires mais pas suffisants pour avoir les bureaux les plus porteurs de business. « De beaux bureaux, c’est bien, mais sans animation, cela ne fonctionne pas. Et inversement », considère Sabrina Millien, cofondatrice du vaste espace de coworking lorientais La Colloc. Si elle y a installé des bureaux ouverts, d’autres fermés, des salles de réunion et des outils originaux (studio photo, escape game…), c’est pour faire vivre ses bureaux, et favoriser le travail collaboratif au service du business. La Colloc a d’ailleurs créé une marque d’accompagnement, « Experience by La Colloc », pour proposer aux entreprises de dupliquer cet esprit dans leurs propres locaux.

« Aujourd'hui, la solution, ce n’est pas l’open space. Il est aujourd’hui souvent vecteur de malaise et de non-intimité. »

La création des bureaux de demain ne passe pas seulement par un choix du mobilier par le patron… Ils se conçoivent désormais en coconstruction avec les salariés, et même les clients ou fournisseurs (donc les utilisateurs) de l’entreprise. « Que l’on soit 100 ou 10 000 salariés, il faut aménager l’espace en le pensant selon les nouveaux modes de travail, en remettant l’humain au cœur de l’organisation, dans une société où la hiérarchie est repensée, où la souplesse et le collaboratif sont de mise, indique Sabrina Millien. Et la solution, ce n’est pas l’open space ! Il est aujourd’hui souvent vecteur de malaise et de non-intimité. En revanche, il faut savoir mettre des outils en place pour se parler, faire de la gestion de projet, créer des animations. »

Agilité des espaces

Par ailleurs, si les entreprises ont la nécessité de communiquer, elles ont aussi envie de plus en plus de flexibilité ou d’agilité, car leurs besoins et leurs activités évoluent à vitesse grand V. Dans le business aussi, on zappe…

« On ne réinvente pas la façon de construire un immeuble, les open spaces et les bureaux cloisonnés existent depuis longtemps, considère Mathieu Barraine, directeur associé de Westim CBRE à Brest, spécialisée dans l’immobilier d’entreprise. En revanche, les entreprises veulent changer plus souvent et plus vite de locaux, pour répondre à des besoins internes, à la demande de clients, parce qu’elles grossissent vite ou réduisent leurs effectifs. Avant, on construisait son siège social pour trente ans. Aujourd’hui, personne ne pense plus comme cela, car ce n’est plus dans la réalité du marché. Le critère numéro un est l’agilité : comment je vais pouvoir agrandir ou relouer une partie de mes bureaux dans quelques années ? Les clients s’interrogent ainsi dès la conception ou la recherche de leurs locaux. Les bureaux sont alors pensés avec parfois deux halls, des parties communes, des étages supplémentaires, des espaces de coworking flexibles, etc. »

Bien-être et environnement

Photo : Klaxoon

Ensuite, la qualité de vie au travail est un critère à ne pas négliger : présence de canapés pour varier ses postures de travail, salles de sport, « work-cafés », bulles de conversation, conciergerie, mais aussi présence de services à proximité (restaurants, commerces…). Tout comme le critère de la préservation de l’environnement : on assiste de plus en plus à la construction ou à la rénovation de bureaux pour qu’ils soient le plus économes possible en énergie, bourrés aussi de domotique et de capteurs intelligents (lumière, climatisation, ouvertures…), pour une gestion durable du bâtiment. C’est le cas du nouveau siège de la banque Fortuneo, à Brest, qui dispose notamment de panneaux solaires.

Sur EuroRennes, le prochain programme Trilogy (îlot Beaumont) sera quant à lui un exemple de bureaux dernière génération. « Il disposera d’une protection acoustique hors normes, annonce Pascal Martin, directeur général du Groupe Legendre, chargé de la réalisation du projet. Les étages seront équipés d’un plancher technique permettant le cloisonnement/décloisonnement, pour plus de flexibilité. Et pour être le plus économe en énergie possible, la régulation de la température sera maîtrisée et le bâtiment aura sa propre centrale solaire. »

Whoorks, un nouveau concept de « flex-office » à Rennes

Legendre Immobilier lance une offre alliant de la location de bureaux sur une longue durée et des baux précaires.
Legendre Immobilier lance une offre alliant de la location de bureaux sur une longue durée et des baux précaires. - Photo : © DR

Pour répondre à ce besoin de souplesse et de bureaux à la carte, le groupe rennais de BTP Legendre a lancé un nouveau concept, via sa filiale Legendre Immobilier.

Baptisé « Whoorks », ce type de lieu s’adresse à ceux qui veulent travailler autrement, de la start-up à la filiale d’un grand groupe. Le premier Whoorks a ouvert en mars à Bordeaux. Le deuxième doit ouvrir en juin à Rennes, près de la gare, sur 5 000 m².

Ce concept de « flex-office » offre, comme son nom l’indique, une flexibilité dans la location de bureaux. « Les baux 3-6-9 ne sont plus adaptés au fonctionnement de beaucoup d’entreprises, qui peuvent croître ou décroître très vite », constate Pascal Martin. Whoorks leur permet de pousser les murs en fonction de leurs besoins. Les entreprises présentes dans Whoorks louent ainsi des espaces dédiés à leurs activités à l’instant T grâce à des baux de petite ou longue durée. « Le flex-office apporte une totale flexibilité à l’entreprise qui bénéficie par ailleurs de services (restauration, aréna pouvant accueillir jusqu’à 100 personnes et permettant des prises de parole publiques ou intra-entreprise…), de salles de réunion partagées, etc., le tout entièrement meublé et équipé d’écrans tactiles comme d’un wifi sécurisé ! »

A l’image de l’espace de coworking La Colloc, à Lorient, les bureaux sont aujourd’hui de plus en plus imaginés comme des lieux de vie, flexibles et qui facilitent les échanges.
A l’image de l’espace de coworking La Colloc, à Lorient, les bureaux sont aujourd’hui de plus en plus imaginés comme des lieux de vie, flexibles et qui facilitent les échanges. — Photo : © La Colloc

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.