Ille-et-Vilaine

Industrie

Bretagne Ateliers boucle une levée de fonds de 5,2 millions d'euros

Par Virginie Monvoisin, le 10 mai 2021

L’entreprise adaptée de sous-traitance industrielle Bretagne Ateliers, qui dispose de quatre unités de production en Ille-et-Vilaine et Côtes-d’Armor, vient de boucler une levée de fonds de 5,2 millions d’euros. Elle vise à consolider ses fonds propres pour accompagner sa diversification et développer ses emplois.

Bretagne Ateliers emploie 550 collaborateurs répartis sur quatre unités de production. Parmi eux, 420 sont des personnes en situation de handicap.
Bretagne Ateliers emploie 550 collaborateurs répartis sur quatre unités de production. Parmi eux, 420 sont des personnes en situation de handicap. — Photo : Bretagne Ateliers

Née près de Rennes il y a plus de 45 ans, Bretagne Ateliers est aujourd’hui l’une des plus importantes entreprises adaptées industrielles de France. Elle emploie 550 collaborateurs dont 420 travailleurs en situation de handicap. Elle réalise de la sous-traitance pour le compte d’entreprises de l’automobile (dont PSA, son client historique) à 50 %, mais aussi de l’aéronautique, du ferroviaire, et ne compte pas arrêter là sa diversification.

2,7 millions d’euros de titres associatifs

Pour poursuivre son développement en ce sens, Bretagne Ateliers a engagé une importante levée de fonds. Elle a émis, début 2021, des titres associatifs (titres de créances, adaptés à son statut d’association). L’opération s’est ainsi achevée début avril avec l’émission de 2,7 millions d’euros de titres associatifs auprès de 15 souscripteurs. Parmi eux, la Banque de Territoires a souscrit 1,2 million d’euros au titre de son enveloppe dédiée au plan de relance. Bretagne Ateliers resigne aussi avec des partenaires historiques comme le groupe immobilier Giboire, Groupama Loire Bretagne, Banque Populaire Grand Ouest, Ecofi, Samsic, Harmonie Mutuelle et Interaction.

"Pour compléter ce tour de table, nous avons trouvé d’autres soutiens financiers et clôturé l’opération avec 5,2 millions d’euros", explique Daniel Lafranche, directeur général de Bretagne Ateliers. Des banques accompagnent en effet l'entreprise pour un nouveau PGE de 2 millions d'euros. A cela s'ajoutent des prêts participatif, billets à ordre et subventions (de la Région, du Département et de Rennes Métropole).

Des fonds propres pour investir

Bretagne Ateliers consolide ainsi ses fonds propres. Cet apport financier vient compléter deux précédentes émissions réalisées en 2011 et 2015, qui avaient déjà permis à l’entreprise de se diversifier. La stratégie établie prévoit de développer encore de nouveaux marchés et secteurs d’activité. "Nous sommes avant tout des sous-traitants. Nous accompagnons les clients selon leurs propres projets et nous devons alors pouvoir investir très vite. Cet argent nous permettra d’assurer cette dynamique", précise Daniel Lafranche, qui veut répondre présent sur le sujet de la relocalisation notamment. Bretagne Ateliers a déjà investi dans des outils du futur pour répondre aux nouveaux besoins des industriels, comme sur son site de Trégueux (Côtes-d'Armor). Une machine dotée d’une nouvelle technologie de soudure par friction a été installée.

Être à la pointe, compétitif, rentable, tout en préservant ses emplois, voilà l’objectif de Bretagne Ateliers, qui a enregistré un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros en 2020 à cause du Covid, contre 21 millions en 2019. L’entreprise adaptée table sur l’embauche d’une centaine de collaborateurs supplémentaires d’ici à 2028 si elle poursuit son plan stratégique. "Nous projetons par exemple de répondre à des marchés fléchés pour les entreprises sociales et solidaires dans le cadre des Jeux Olympiques de Paris 2024, indique le directeur général. Nous sommes à l’écoute des secteurs industriels qui sont en train de repartir." A l’image du numérique ou du tertiaire (dématérialisation de documents par exemple), marchés sur lesquels Bretagne Ateliers va renforcer ses positions. "Avec ces fonds propres, des perspectives s’ouvrent à nous".

Bretagne Ateliers emploie 550 collaborateurs répartis sur quatre unités de production. Parmi eux, 420 sont des personnes en situation de handicap.
Bretagne Ateliers emploie 550 collaborateurs répartis sur quatre unités de production. Parmi eux, 420 sont des personnes en situation de handicap. — Photo : Bretagne Ateliers

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail