Ille-et-Vilaine

Technologies

Avec une acquisition en Nouvelle-Zélande, B2A Technology se renforce dans la manutention de bagages

Par Virginie Monvoisin, le 27 janvier 2020

B2A Technology a repris la société néo-zélandaise Glidepath. Spécialisée dans les systèmes de manutention de bagages et de colis, elle vient renforcer l'activité bagage handling systems (BHS) de B2A. Objectif : décrocher des marchés dans les très gros aéroports internationaux.

B2A Technology renforce son activité de manutention de bagages, avec le rachat de la société néo-zélandaise Glidepath.
B2A Technology renforce son activité de manutention de bagages, avec le rachat de la société néo-zélandaise Glidepath. — Photo : © Alstef / B2A

Avec l’acquisition de Glidepath, une entreprise néo-zélandaise spécialisée dans les systèmes de manutention de bagages, B2A Technology (ex-BA Systèmes) s’ouvre de nouvelles perspectives de croissance. L’entreprise de Mordelles (qui a rallié le groupe Alstef en 2019) passe un nouveau cap. Spécialisée dans les systèmes intralogistiques (50 % du CA), B2A s’est diversifiée dans la robotique médicale (6 % du chiffre d’affaires - BA Healthcare, désormais basé à Pacé), mais aussi dans la manutention de bagages (45 % du CA - Alstef). C’est dans cette activité que le groupe veut notamment se développer. « Nous nous sommes fixé des objectifs de croissance technologique et géographique, car les projets de nos clients sont de plus en plus gros et de plus en plus internationaux », explique Jean-Luc Thomé, DG de B2A.

Vers l’hémisphère sud

En reprenant Glidepath et ses 300 salariés (45 M€ de CA), B2A s’ouvre les portes de l’hémisphère sud. « Nous étions présents dans l’aéroportuaire en Europe, Russie, Canada, au nord du 23e parallèle. Nous allons maintenant pouvoir travailler en Australie, Afrique du Sud, Chili, Pérou, etc., se réjouit Jean-Luc Thomé. Et plus que la taille de Glidepath, c’est son ancrage au sud qui nous intéresse, car beaucoup de très gros projets se font en Amérique latine et en Asie, et pour pouvoir nous positionner, nous devions atteindre une taille supérieure. » D’un seul coup, par cette opération de croissance externe, B2A (900 salariés) fait en effet de l’aéroportuaire son métier principal, puisqu’il représente désormais 53 % de ses 170 millions d’euros de chiffre d’affaires. « Nous allons désormais être en compétition avec de très gros concurrents qui réalisent, eux, plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires. Cela nous ouvre les marchés d’aéroports internationaux qui lancent des appels d’offres à plus de 40 millions d’euros. Avant cette acquisition, nous n’avions, par exemple, pas pu répondre pour Lima ou Genève. Désormais, ce sera possible ! » Ce renforcement de l’activité aéroportuaire de B2A Technology va également tirer les autres métiers du groupe, qui peuvent travailler en synergie et répondre à des marchés d’intralogistique. « Là aussi, nous avons des projets de croissance externe pour compléter notre présence géographique et nos solutions technologiques », confie Jean-Luc Thomé.

B2A Technology renforce son activité de manutention de bagages, avec le rachat de la société néo-zélandaise Glidepath.
B2A Technology renforce son activité de manutention de bagages, avec le rachat de la société néo-zélandaise Glidepath. — Photo : © Alstef / B2A

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail