Restauration

Au Bureau des saveurs plus grand de Cesson à Mouazé

Par Géry Bertrande, le 12 juillet 2017

En pleine croissance, pour ses dix ans, le traiteur rennais « Au bureau des saveurs » a déménagé pour un meilleur outil investissant 400.000 euros. Il doit franchir le million en 2017.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Ils ont la cote parmi l'offre bretillienne de traiteurs événementiels. Leur originalité tout en simplicité séduit les palais, avec une touche de cuisine moléculaire, des cocktails en trompe-l'oeil, etc. Stéphanie et Gaëtan Chauvel ont lancé leur affaire il y a tout juste dix ans. C'était le 2 juillet 2007 à Cesson-Sévigné. « J'ai commencé seul avec une vendeuse, raconte Gaëtan Chauvel. Cette situation n'a duré que deux mois... Nous avons très vite embauché. » Sa femme, alors chef de rayon dans la grande distribution, l'a rejoint huit mois plus tard. Aujourd'hui, l'entreprise familiale emploie douze salariés permanents dont le couple d'entrepreneurs.

« Un passage obligatoire »

Pour ses dix ans, le Bureau des saveurs vient de déménager au nord de la métropole rennaise, à Mouazé. « Un passage obligatoire », selon le duo, tombé par hasard sur ce bâtiment occupé précédemment par un boucher-charcutier (Ets Biard) et donc idéal pour son activité avec chambre froide, salle blanche... L'entreprise dispose de 500 m² dont 300 m² de laboratoire. « Avec 3.700 m² de terrain, il y a du potentiel ! », ajoute Gaëtan Chauvel qui a investi 400.000 euros dans l'opération. À Cesson-Sévigné, où il était à l'étroit et peu fonctionnel, le traiteur a gardé son restaurant d'une cinquantaine de couverts, avec service au comptoir ouvert le midi. C'est l'une de ses trois activités, aux côtés de la partie traiteur événementiel (50 % de son business) et des plateaux-repas préparés pour les entreprises et collectivités (40 %) avec un large choix de trois entrées, autant de plats et de desserts. Le Bureau des saveurs est aussi le traiteur officiel du club de handball de Cesson-Sévigné.

Agilité et sur-mesure

Sa différence ? « La réactivité, l'agilité et le collaboratif », répond tout de go Gaëtan Chauvel qui aime « challenger les idées », tant avec ses clients que dans son mode de management. Pas non plus de carte pré-établie sur son bureau, mais des saveurs à travailler. « Nous travaillons beaucoup sur mesure, à façon. »

« Un cap »

Le nouvel outil de production doit lui permettre d'asseoir son développement. La société doit « passer le cap » du million d'euros de chiffre d'affaires cette année. « Nous sommes en avance sur nos objectifs », confie le dirigeant, qui n'exclut pas non plus d'ouvrir d'autres points de restauration à l'avenir. « Nous avons un outil de production avec une belle capacité. »

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition