• Agroalimentaire

    Bras de fer autour des sucreries de Cagny et d'Eppeville

    17 mai 2019

    Des négociations sont en cours pour le rachat des sucreries Saint-Louis de Cagny (Calvados) et d’Eppeville (Somme). Les deux sites sont menacés de fermeture par leur propriétaire, l’Allemand Südzucker, au vu de l’effondrement du cours du sucre. La suppression des quotas européens suivie de deux ans de surproduction mondiale ont fait passer la tonne de sucre de 500 € à 300€; la betterave se vend désormais sous les 20 € la tonne. Le maintien des sucreries est vital pour les producteurs, notamment Normands, qui vendent leurs betteraves au plus près du champ et craignent de se voir privés de débouchés. Réunis en deux coopératives indépendantes, ils ont proposé 30 M€ à Südzucker pour reprendre les sites. Une offre accueillie assez fraîchement par le groupe, mais qui serait à l’étude.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos