Lille

Agroalimentaire

Une brasserie après l'autre, Brique House se construit un réseau national

Par Jeanne Magnien, le 01 décembre 2022

Lancée en 2020 près de Lille, la brasserie Brique House voit l’avenir en très grand. Après avoir levé des fonds et s’être dotée d’un solide outil industriel, l’enseigne compte multiplier les ouvertures de ses "taprooms", ces lieux où la bière est à la fois brassée et vendue aux clients, dans toute la France.

Baptiste Dufossez et Joseph Timmermans ont fondé la brasserie Brique House en 2020 à Lille.
Baptiste Dufossez et Joseph Timmermans ont fondé la brasserie Brique House en 2020 à Lille. — Photo : Brique House

Aller vite et loin, cela pourrait être la devise de Brique House, qui se développe à grande vitesse depuis la création de son premier établissement, en mars 2020. Située à Saint-André, à deux pas de Lille, cette première taproom, lieu où la bière est à la fois brassée et consommée, pose les bases d’un modèle qui a fait mouche. Des bières de bonne facture, de la petite restauration, une vaste salle et, surtout, un immense jardin, bondé aux beaux jours. C’est ce format que Brique House a dupliqué par deux fois déjà, à Lille et à Villeneuve d'Ascq, et a inauguré, fin novembre, à Bordeaux.

Quatre ouvertures d’ici 2024

Cette première incursion hors du Nord en annonce bien d’autres. "Nous avons quatre ouvertures prévues d’ici la fin 2023, à Bordeaux, Paris, Reims, et un dernier lieu à Lille qui sera notre navire amiral. À chaque fois, ce sont les lieux qui nous guident. Nous choisissons des immeubles de caractère, en plein centre-ville, avec beaucoup d’espace et, si possible, un extérieur", décrit Baptiste Dufossez, cofondateur, avec Joseph Timmermans, de Brique House.

Un investissement conséquent, financé grâce aux multiples levées de fonds réalisées ces dernières années. Après une première levée en amorçage, fin 2020, auprès de Finorpa et Nord Capital, Brique House a en effet levé près de 4 millions d’euros auprès d’une trentaine de business angels, qui l’ont refinancée plus récemment à hauteur d’un million d’euros. Et est en passe de boucler une quatrième levée de 2 millions d’euros en financement participatif, sur la plateforme Tudigo. Une nouvelle opération est en préparation pour financer les ouvertures de 2024.

Vers les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires

"Nous visons d’avoir 20 à 25 taprooms en France d’ici cinq ans, toutes en succursale. Au même horizon, notre chiffre d’affaires (non communiqué, NDLR), qui double chaque année, devrait atteindre les 100 millions d’euros", se projette Baptiste Dufossez, toujours "largement majoritaire" au capital avec son associé. Vu la taille des lieux, qui à chaque fois offrent plusieurs centaines de couverts, le nombre de salariés croît de façon exponentielle : l’entreprise, qui compte 150 salariés aujourd’hui, devrait passer à 300 d’ici la fin 2023.

Outre les ouvertures de lieux, Brique House a investi 4 millions d’euros pour se doter d’une véritable brasserie industrielle, à Fretin, au sud de Lille. Nouveau siège de l’entreprise, le site abrite les cuves où sont brassés, actuellement, 10 000 hectolitres à l’année. Le volume va rapidement passer à 25 000 pour atteindre les 100 000 hectolitres d’ici cinq ans, calcule le dirigeant.

C’est qu’il va falloir alimenter les différentes taprooms, qui écoulent environ 25 % de la production de la brasserie. Le reste est vendu en café-hôtellerie-restauration, en épiceries fines et en grandes surfaces, comme Carrefour et bientôt Monoprix. Spécificité de l’enseigne, chaque taproom dispose d’une cuve d’une centaine de litres de bière, où elle peut brasser des bières éphémères, propres au site - à Bordeaux, des expérimentations seront ainsi menées avec le vin. Sur le site de Fretin, deux bières éphémères sont également brassées chaque mois. Les meilleures viendront, après vote des clients, étoffer la gamme de bières permanentes, qui devrait passer de six à neuf références à terme.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition