Pas-de-Calais

Services

Unaide installe la maison de retraite à domicile

Par Jeanne Magnien, le 23 janvier 2019

Le calaisien Mathieu Michiels a imaginé Unaide, un service complet de maintien et de retour à domicile des personnes dépendantes, alliant présence humaine et veille à distance. Face à une forte demande, le service devrait s’étendre à grande vitesse.

Mains de personnes âgées
Unaide allie des technologies de pointe à la présence humaine, pour la sérénité des personnes âgées et des familles. — Photo : CC0

Le créateur

Ancien cadre dans la téléphonie, Mathieu Michiels est confronté, à trois reprises, à la perte d’autonomie de personnes âgées de sa famille. « D’abord, c’est l’angoisse permanente, puis un sentiment d’impuissance, parce qu’on n’arrive pas à trouver de solution satisfaisante pour le maintien à domicile et, enfin, la culpabilité quand la personne est placée en Ehpad contre sa volonté », résume-t-il. Le créateur évoque également la lourdeur de l’organisation pour les aidants, qui doivent composer avec la valse des aides à domicile, qui jonglent entre les patients.

Manque de suivi et de sécurité, trop peu de présence effective… Mathieu Michiels décide de corriger ces défauts et planche durant deux ans sur un système innovant d’accompagnement, qui deviendra en octobre 2017 la société Unaide. Le service a été lancé en février dans le Calaisis.

Le concept

Unaide repose à la fois sur des aidants à domicile, qui passent voir les personnes âgées ou dépendantes et les assistent au quotidien, et sur des outils technologiques, notamment l’intelligence artificielle. Sans gros travaux, les maisons sont équipées de capteurs discrets qui analysent le comportement de la personne et réagissent à la voix. « C’est la maison qui va veiller sur les personnes fragiles », résume Mathieu Michiels. « En cas de chute, de bruit suspect, d’appel à l’aide ou, au contraire, d’absence de mouvement, une connexion à distance est établie. Si le problème est avéré, une personne est envoyée sur place, qui prendra les mesures nécessaires. La famille n’est avertie qu’après vérification, ce qui évite le stress des fausses alertes en pleine nuit. »

« Avec Unaide, c’est la maison qui veille sur les personnes fragiles. »

Ces outils technologiques s’appuient sur une forte présence humaine : Unaide recrute 50 ETP par agence, et entend limiter le nombre d’aidants par personne âgée, pour privilégier le lien. Une plateforme de coordination est aussi à la disposition des soignants et des familles, pour le suivi.

Les perspectives

Après son lancement dans le Calaisis, Unaide prévoit de grandir vite. Déjà disponible dans un secteur de 520 communes, le service devrait être étendu à dix zones comparables dans la région, dès 2019. Une levée de fonds de 700 000 euros, réalisée cette année, financera le déploiement d’Unaide, qui compte atteindre les 1 000 ETP et sortir de la région dès 2020. L’entreprise devrait réaliser 8 M€ de CA en 2022, et son marché va aller croissant. « ll y aura quatre fois plus de personnes de plus de 85 ans d’ici 2040 », prévoit Mathieu Michiels. « Notre but, c’est d’aider les gens à garder leur autonomie et à vivre comme ils l’entendent, le plus longtemps possible. On observe déjà des retours à domicile grâce à nos services, c’est une grande satisfaction. »

Mains de personnes âgées
Unaide allie des technologies de pointe à la présence humaine, pour la sérénité des personnes âgées et des familles. — Photo : CC0

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.