Nord

Industrie

SinapTec oriente ses modules technologiques ultrasons vers le marché de la santé 

Par Jeanne Magnien, le 07 octobre 2021

Le spécialiste nordiste des modules technologiques ultrasons SinapTec s’ouvre un nouveau marché en se lançant dans la fabrication de modules adaptés à des dispositifs médicaux.

La PME SinapTec, fondée par Pascal Tierce, opère un virage stratégique vers le secteur de la santé.
La PME SinapTec, fondée par Pascal Tierce, opère un virage stratégique vers le secteur de la santé. — Photo : SinapTec

Créée en 1984 à Lezennes (Nord), la PME SinapTec (25 salariés, chiffre d'affaires non communiqué) s’est construit une solide réputation sur un marché de niche, celui des modules technologiques ultrasons. Utilisée dans de nombreux secteurs industriels, cette technologie permet tout à la fois le nettoyage de certaines pièces mécaniques, le soudage de pièces plastiques - dans l’industrie automobile par exemple - ou la découpe d’aliments.

"Nous travaillons avec des intégrateurs, qui se chargent de la vente de nos modules ultrasons à leurs clients industriels, selon leurs besoins. Au fil des ans, nous avons pu mettre au point l’une des technologies les plus performantes du secteur. Nous réfléchissions depuis plusieurs années à nous ouvrir à de nouveaux marchés, c’est finalement un laboratoire français qui est venu nous trouver pour nous demander de l’aider à résoudre une problématique, grâce à notre technologie. C’est ce qui nous a donné l’impulsion pour nous lancer sur le marché de la santé", résume Pascal Tierce, le PDG de SinapTec. La PME s’est dotée en 2019 d’une unité médicale, et a gagné en 2020 l’appel à projets du Bio-Accélérateur Eurasanté, qui l’accompagne sur ce nouveau marché.

Des champs d’application très larges

Aujourd’hui, SinapTec est en partenariat avec plusieurs entreprises de la biotech, avec qui elle développe de nouveaux dispositifs médicaux en leur fournissant les modules ultrasons adéquats. "Nous avons une technologie extrêmement avancée et stable, que nous développons depuis trente ans. C’est autant de temps de gagné pour les biotechs avec qui nous travaillons. En recourant à notre expertise, nos partenaires sont assurés de bénéficier d’une technologie mature et sûre, qui convient aux usages les plus précis comme les faisceaux d’ultrasons dirigés à l’intérieur du corps," assure Pascal Tierce.

Les champs d’application des ultrasons en matière de santé, qui ont connu un fort développement ces dernières années, sont très vastes. Ils sont aujourd’hui utilisés pour traiter quelque 70 pathologies, de manière non invasive. Mais également en laboratoire pour, par exemple, séparer les composés du sang sans endommager les cellules. Ou les ouvrir de façon très précise pour la préparation d’échantillons. "Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir, des avancées sont faites tous les jours," estime Pascal Tierce.

Doubler son chiffre d’affaires

Dès 2022, plusieurs projets utilisant les modules ultrasons de SinapTec devraient rentrer en phase d’essais cliniques, comme un traitement des varices ou le traitement d’une affection sur une valve cardiaque, qui permettrait d’éviter une opération à cœur ouvert. Ou encore, le traitement de tumeurs cancéreuses, ou d’ostéoporose.

SinapTec réalise 45 % de son chiffre d’affaires à l’export, dans une douzaine de pays d’Europe, et vise les États-Unis et l’Asie dans un horizon proche. La PME, qui a livré 2 000 équipements en 2020, a investi 1 million d’euros l’an dernier pour doubler sa capacité de production. Elle prévoit de doubler son chiffre d’affaires, "voire plus", d’ici quatre ans.

La PME SinapTec, fondée par Pascal Tierce, opère un virage stratégique vers le secteur de la santé.
La PME SinapTec, fondée par Pascal Tierce, opère un virage stratégique vers le secteur de la santé. — Photo : SinapTec

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail