Nord

Automobile

Renault prêt pour l'électrique sur son site de Douai

Par Elodie Soury-Lavergne, le 23 février 2021

Au terme d'un investissement de 550 millions d'euros, l'usine Renault de Douai est prête à mettre en production son premier modèle de véhicule électrique, la Megane eVision. Le site nordiste, qui devrait également fabriquer la Renault 5 électrique dès 2023, réalise un travail de fond sur sa performance. 

L'usine Renault de Douai va mettre en production, d'ici fin 2021, son premier véhicule électrique.
L'usine Renault de Douai va mettre en production, d'ici fin 2021, son premier véhicule électrique. — Photo : Elodie Soury-Lavergne

L’usine Renault de Douai, dans le Nord, achève sa transformation vers le véhicule électrique. Amorcé en 2019, ce projet a demandé un investissement global de 550 millions d’euros sur le site nordiste, qui emploie 2 800 salariés. La plateforme de production est désormais prête à produire des voitures électriques, aux côtés des trois modèles de véhicules thermiques actuels : le Scenic, l’Espace et le Talisman. La mise en production de la Megane eVision est prévue d’ici fin 2021, même si aucune date n’a été officiellement communiquée. L’usine doit également accueillir la future Renault 5 électrique, dont la mise sur le marché est annoncée pour 2024.

Améliorer la performance de l’usine de Douai

C’est donc sur l’électrique que va se jouer l’avenir de l’usine Renault de Douai, dont l’objectif est de produire à terme 100 % de véhicules de ce type. Une bascule qui se fera en fonction de la maturité du marché.

Cette ambition s’inscrit dans le plan de transformation du groupe Renault. Déjà en difficulté avant la crise sanitaire du coronavirus, le constructeur automobile français a enregistré une perte record de 8 milliards d'euros en 2020, pour un chiffre d’affaires de 43,5 milliards d’euros, lui-même en repli de 21,7 %. Le groupe compte se relever en gardant une longueur d’avance sur l’électrique, en accélérant sur l’hybride et, enfin, en travaillant la rentabilité des véhicules produits au lieu de miser sur les volumes.

"Renault souhaite développer son pôle électrique dans les Hauts-de-France, commente Luciano Biondo, directeur industriel du pôle électrique de Renault dans le Nord. Pour moi, la voiture électrique va se développer et générer de l’emploi, c’est une évidence. Tout l’enjeu va être de démocratiser le véhicule électrique, en améliorant la performance des usines. Nous sommes déterminés à remettre Douai au meilleur niveau des sites européens du groupe et même en dehors du groupe."

La Renault 5 électrique sera produite à Douai

Ce défi, Luciano Biondo va le relever avec Pierre-Emmanuel Andrieux, le nouveau directeur de l’usine de Douai. Leurs efforts vont en particulier se concentrer sur la réduction des frais fixes. Une manière de démontrer au groupe Renault la performance de l’usine douaisienne, qui doit accueillir la production de la Renault 5 électrique dès 2023. À Douai, la nouvelle plateforme de production affiche une capacité de 30 véhicules par heure, qui pourra être étendue à 60 véhicules par heure en trois équipes.

En 2020, l’usine Renault de Douai a produit près de 50 000 véhicules, contre 100 000 pour l’usine de Maubeuge (2 100 salariés). Cette dernière s’apprête d’ailleurs à mettre en production une nouvelle version de la Kangoo. Des interactions sont prévues entre les salariés des deux usines, pour générer des renforts lors du démarrage de la Megane eVision à Douai et celui de la nouvelle Kangoo à Maubeuge. Ensemble, les deux usines affichent une capacité de 600 000 véhicules par an. En attendant une montée en puissance, 140 000 voitures devraient être produites sur les deux sites en 2021.

L'usine Renault de Douai va mettre en production, d'ici fin 2021, son premier véhicule électrique.
L'usine Renault de Douai va mettre en production, d'ici fin 2021, son premier véhicule électrique. — Photo : Elodie Soury-Lavergne

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail