Nord

Distribution

Philippe Favre prend la direction générale de Pimkie

Par Elodie Soury-Lavergne, le 12 janvier 2022

L’enseigne de prêt-à-porter nordiste Pimkie, qui tente de mener son retournement depuis quelques années, accueille un nouveau directeur général en la personne de Philippe Favre. Ex-président de Go Sport, Philippe Favre est spécialisé dans le management et le redressement d’entreprises en difficulté.

Philippe Favre succède à Yann Hinsinger au poste de directeur général de Pimkie.
Philippe Favre succède à Yann Hinsinger au poste de directeur général de Pimkie. — Photo : Prosphères

L’enseigne de prêt-à-porter nordiste Pimkie se dote d’un nouveau directeur général en la personne de Philippe Favre. Il succède à ce poste à Yann Hinsinger, arrivé à la tête de l’enseigne fin 2019, afin d’assurer son retournement.

Ex-président de Go Sport, Philippe Favre est spécialisé dans le management et le redressement d’entreprises en difficulté. Depuis novembre 2007, il est le directeur général de Prosphères, un cabinet parisien de managers opérationnels dédiés au redressement d’entreprises. Philippe Favre est déjà intervenu dans des enseignes de prêt-à-porter de la sphère Mulliez : en tant que leader de la transformation du groupe Happychic (mai à décembre 2018), ainsi qu’en tant que directeur général de Grain de Malice (de juin 2016 à octobre 2017).

Une restructuration en cours depuis quelques années

Pimkie compte depuis fin 2020 parmi les enseignes du groupe FashionCube (Jules, Bizzbee, Grain de Malice, Rouge Gorge, etc.), aux mains de l’Association Famille Mulliez (AFM). L’enseigne de prêt-à-porter tente de se restructurer depuis quelques années maintenant, mais la crise sanitaire est venue compliquer la donne. En 2021, Pimkie a successivement fermé ses filiales en Belgique et en Suisse. L’enseigne mène également des restructurations en Allemagne, en Italie et en Espagne, qui se traduisent notamment par la fermeture de magasins ciblés.

En France, Pimkie a mené dès 2018 un plan de restructuration comprenant un plan de départs volontaires portant sur 208 salariés, ainsi que la fermeture de 37 magasins. Basée à Villeneuve-d’Ascq, Pimkie emploie désormais 2 300 salariés, avec près de 300 magasins dans l’Hexagone. Avant la crise sanitaire, le chiffre d’affaires de l’enseigne s’établissait autour de 500 millions d’euros. Yann Hinsinger visait avant son départ un chiffre d’affaires de 450 millions d’euros pour 2022, avec un retour à l’équilibre. À suivre.

Philippe Favre succède à Yann Hinsinger au poste de directeur général de Pimkie.
Philippe Favre succède à Yann Hinsinger au poste de directeur général de Pimkie. — Photo : Prosphères

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail