Hauts-de-France

Logistique

"Nous avons livré 124 000 m² opérationnels sur e-Valley, et ce n'est que le début !"

Par Jeanne Magnien, le 03 juin 2021

David Taïeb, le PDG de BT Immo, porte depuis 2012 le projet e-Valley, qui ambitionne d’être l’une des plus grandes plateformes logistiques d’Europe, implantée sur l’ancienne base aérienne BA103, près de Cambrai. Une partie de la première phase, soit 124 000 m², a été livrée à la mi-mai 2021. La suite des opérations est en cours.

David Taïeb, le PDG de BT Immo, qui porte le projet E-Valley, lors de l'inauguration des premiers entrepôts.
David Taïeb, le PDG de BT Immo, qui porte le projet E-Valley, lors de l'inauguration des premiers entrepôts. — Photo : Olivier Guénard

Les deux premiers entrepôts d’e-Valley ont été livrés en mai. Comment la mise en œuvre de ce projet au long cours se passe-t-elle ?

David Taïeb : C’est l’aboutissement d’un long cheminement pour nous et tous nos partenaires, qui ont eu le courage d’y croire dès le début, quand tout était encore à faire ! Le Covid nous a causé plusieurs frayeurs sur la dernière ligne droite, mais nous avons réussi à livrer avec seulement quinze jours de retard, ce qui est peu au vu de l’ampleur du projet. Nous avons pu inaugurer une première tranche de 124 000 m², soit deux bâtiments parfaitement opérationnels. D’ailleurs, dès le lendemain, les équipes de nos clients étaient au travail. Pour le moment, quatre entreprises sont actives sur le site : Sun City, qui commercialise des vêtements sous licence Disney, Haddad Brands, qui distribue notamment Nike et Levi’s et qui a installé chez nous sa base européenne, et les logisticiens C-Log et Simastock, filiale de Bils Deroo. Ils ont trouvé sur e-Valley la modularité qui manque habituellement aux entrepôts logistiques, où il est souvent compliqué de trouver de la place quand on est à l’étroit. Sur e-Valley, il sera extrêmement facile de prendre des mètres carrés supplémentaires, ou au contraire, de réduire la voilure en cas de difficultés.

Comment va se dérouler la suite de la transformation de l’ancienne base aérienne BA103 ?

David Taïeb : Nous n’en sommes encore qu’au tout début ! Le chantier d’e-Valley va se dérouler en trois phases de 250 000 m² d'entrepôts chacune, pour un total de 750 000 m². La première phase sera achevée en avril 2022, avec la livraison des entrepôts C et D. Les quatre bâtiments de la phase deux, dont le bâtiment H, le plus vaste, seront ensuite lancés, avant la phase trois. Nous comptons accélérer le rythme désormais, pour avoir terminé l’ensemble des opérations d’ici cinq ou six ans, ce qui inclut également les 80 000 m² de la partie "services", qui fait partie intégrante du projet. Dès le départ, nous avions cette vision que la logistique européenne de demain ne s’organisera plus autour d’entrepôts isolés, mais bien de grands parcs, qui offriront à la fois des entrepôts et tous les services afférents, depuis la restauration des employés jusqu’à leur formation. Nous avons d’ailleurs lancé la construction de notre pôle de formation, dans les anciens bureaux du colonel de la base. Nous y accueillerons un centre de formation de l’Aftral, dont nous sommes partenaires, mais aussi, d’autres entreprises de formation. Notre but, depuis le début, c’est la création d’emploi, et l’accompagnement des salariés vers les métiers de la logistique, d’aujourd’hui et de demain. À terme, 1 300 emplois devraient être créés sur e-Valley.

Quelle stratégie mettez-vous en œuvre pour assurer la commercialisation des différents bâtiments ?

David Taïeb : Pour la commercialisation, le Covid n’a pas vraiment aidé, mais nous avons de nombreux contacts, et maintenant que le projet est concret, je suis optimiste pour la suite. Nous voulons éviter de construire en blanc. Pour autant, nous lancerons la construction des entrepôts dès qu’ils seront commercialisés à 50 %, c’est un niveau de risque acceptable. Nous avons confiance dans la dynamique de la logistique e-commerce dans la région, qui est créatrice d’activité et d’emplois. Nos premiers clients sont plutôt orientés textile, mais bien entendu, nous sommes ouverts à tous les secteurs d’activité. Il est tout à fait possible, par exemple, d’aménager des cellules à température dirigée, à la demande de clients dans l’alimentaire. Nous sommes également à l’écoute de toutes les demandes du marché, en termes de sécurité et de confort. Par exemple, e-Valley est équipée des dernières tendances en matière de sécurité, avec lecteurs de plaques d’immatriculation à l’entrée et vidéo surveillance sur l’ensemble du site, c’est un point de plus en plus important pour nos clients et leurs salariés.

David Taïeb, le PDG de BT Immo, qui porte le projet E-Valley, lors de l'inauguration des premiers entrepôts.
David Taïeb, le PDG de BT Immo, qui porte le projet E-Valley, lors de l'inauguration des premiers entrepôts. — Photo : Olivier Guénard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail