Conjoncture

Nord France Invest : Le Nord - Pas-de-Calais se classe 2e région de France pour les investissements étrangers

Par Jeanne Magnien, le 03 avril 2015

Conjoncture Nord France Invest publie les chiffres des investissements étrangers dans la région. Le Nord - Pas-de-Calais en sort particulièrement bien classé.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le Nord - Pas-de-Calais a les faveurs des investisseurs étrangers. En 2014, ils ont préféré y investir plutôt qu'ailleurs en France, si bien que la région se retrouve en deuxième position des régions les ayant le plus attirés. Juste derrière l'Île de France, éternelle première, mais devant Rhône-Alpes, la grande rivale. En tout, ce sont 3.077 emplois qui ont été créés ou préservés par un investissement étranger dans la région. Un chiffre en hausse par rapport à 2013 (+12,4 %), tout comme le nombre de projets ayant abouti, 47 contre 41 en 2013. C'est cette hausse des investissements au régional, croisée avec une baisse à l'échelle nationale, qui a propulsé la région en haut du classement. Ainsi, elle a raflé 6,4 % du total des investissements étrangers en France, contre 6 % l'an passé, et 12,1 % des emplois créés par ces investissements, contre 9,2 % en 2013. « Un emploi sur huit créé en France par un groupe étranger l'a été dans la région, résume Yann Pitollet, directeur général de Nord France Invest. Nous sommes pourtant une petite région, avec seulement quatre millions d'habitants. Ça montre bien notre attractivité. »




La région, un " hub "

L'agence souligne à quel point la région a su devenir un « hub », une plaque tournante entre le nord et le sud de l'Europe. « Les investissements étrangers, c'est 11 % des emplois dans la région, et jusqu'à 28 % des emplois industriels. 42 % des exportations régionales émanent d'entreprises à capitaux étrangers », précise Luc Doublet, président délégué de Nord France Invest. « Il y a bien sûr des dossiers difficiles, comme Masnières ou Tioxyde, mais ces difficultés ne gomment pas les effets positifs des autres investissements. » Les trois investisseurs étrangers les plus présents dans la région en 2014 ont été belges (13 projets), allemands (8 projets) et américains (6 projets). Ceux ayant créé ou maintenu le plus d'emplois ont été allemands (558 emplois), anglais (523) et chinois (487).

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition