Nord

Électronique

Vidéo Mickaël Coronado (Inodesign) : "Il est possible de produire de l'électronique en France"

Par Elodie Soury-Lavergne, le 17 novembre 2021

Mickaël Coronado est le dirigeant fondateur d’Inodesign, à Croix (Nord), qui fabrique des cartes électroniques et de la câblerie. Il répond aux questions de Marie Dufour (BFM Grand Lille / Grand Littoral) et d’Élodie Soury-Lavergne (Le Journal des Entreprises, édition Hauts-de-France) dans l’émission "Hauts-de-France Business" du 16 novembre 2021.

Mickaël Coronado, fondateur et dirigeant d’Inodesign, était l’invité de l’émission Hauts-de-France business du 16 novembre 2021.
Mickaël Coronado, fondateur et dirigeant d’Inodesign, était l’invité de l’émission Hauts-de-France business du 16 novembre 2021. — Photo : Capture d'écran BFM Grand Lille

Fondé en 2012 par Mickaël Coronado, Inodesign se développe depuis quatre ans dans le giron d’OVHCloud, à Croix (Nord). La PME occupe 2 000 m² sur le site de l’hébergeur nordiste, pour qui elle fabrique des cartes électroniques et fils d’alimentation. "Le deal était de s’accompagner mutuellement dans le développement, sachant qu’une fois arrivée à maturité, Inodesign s’ouvrirait à d’autres clients", détaille Mickaël Coronado.

Un investissement de 5 millions d’euros

Sur son exercice 2020-2021, Inodesign devrait atteindre au minimum un chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros. Dans le cadre de son développement, l’entreprise s’apprête à investir 5 millions d’euros. Une somme qui lui permettra de se doter d’un second site de 2 000 m², dans un périmètre proche, afin de doubler les capacités de production. Inodesign compte également faire l’acquisition d’un bureau d’études, ce qui représenterait "une vingtaine de salariés supplémentaires", indique le dirigeant.

En s’appuyant sur la croissance du marché et la diversification de sa clientèle, Inodesign compte atteindre un chiffre d’affaires de près de 12 millions d’euros sur l’exercice 2022-2023. L’entreprise emploie pour le moment une cinquantaine de collaborateurs. Inodesign a une belle carte à jouer depuis la crise sanitaire, pour s’imposer face à la concurrence asiatique. Grâce à un processus de fabrication tout intégré, sans sous-traitance, l’entreprise a réussi à compresser les délais de livraison et est en mesure de s’adapter à la pénurie de composants.

Mickaël Coronado, fondateur et dirigeant d’Inodesign, était l’invité de l’émission Hauts-de-France business du 16 novembre 2021.
Mickaël Coronado, fondateur et dirigeant d’Inodesign, était l’invité de l’émission Hauts-de-France business du 16 novembre 2021. — Photo : Capture d'écran BFM Grand Lille

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail