Pas-de-Calais

Industrie

Mécalibre s'offre un nouveau site pour poursuivre sa croissance

Par Elodie Soury-Lavergne, le 05 mars 2020

L'industriel Mécalibre, spécialisé dans l'usinage de précision et de la chaudronnerie, investit un million d'euros pour se doter d'un nouveau site près de Saint-Omer (Pas-de-Calais). Son dirigeant, Guillaume Bourdon, compte y poursuivre sa croissance et annonce une dizaine de recrutements.

Mécalibre réalise de l'usinage de précision et de la chaudronnerie.
Mécalibre réalise de l'usinage de précision et de la chaudronnerie. — Photo : Pixabay

L’industriel Mécalibre vient de signer l’acquisition d’un terrain de près d’un hectare, sur le parc d’activités de la porte du littoral, près de Saint-Omer (Pas-de-Calais). L’entreprise, qui réalise de l’usinage de précision et de la chaudronnerie, va y investir un million d’euros dans un nouveau site, pour poursuivre son développement. Mécalibre réalisait en 2019 un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros, avec 25 salariés. « Nous avons réalisé 20 % de croissance ces deux dernières années », souligne Guillaume Bourdon, qui a repris Mécalibre en 2018, après une carrière en tant que salarié dans la métallurgie et la chaudronnerie.

Une dizaine de recrutements prévus

L’industriel était à l’étroit sur son précédent site, par ailleurs vétuste et situé en pleine ville. « Nous gagnons 10 à 15 % de surface supplémentaire », note le dirigeant. Sur un terrain de 9 800 m², Guillaume Bourdon va faire construire un bâtiment de près de 2 000 m², « avec une capacité d’agrandissement ». Il y prendra place d’ici fin 2020. Mécalibre fabrique des pièces industrielles de maintenance pour une quarantaine de clients réguliers, dans le Nord et le Pas-de-Calais, dans les domaines de l’agroalimentaire, la papeterie, la cimenterie, l’automobile, la fibre, la verrerie et l’imprimerie. Les pièces qui sortent de ses ateliers vont de quelques grammes jusqu’à 3,2 tonnes. « Notre production n’est pas standardisée. Nous réalisons des petites séries, allant d’une pièce à une centaine de pièces, en dépannage, ou en commande avec un délai d’un mois », détaille le dirigeant.

Un parc machines arrivé à saturation

L’entreprise profite du développement de ses clients actuels et continue d’en gagner de nouveaux. Pour ne pas grever sa capacité d’investissement machine dans un contexte de développement, Guillaume Bourdon a fait en sorte de « garder un loyer équivalent à celui du précédent site ». Le parc machines actuel, d’une valeur d’1 à 1,5 million d’euros, arrive en effet à saturation. Enfin, dans le cadre de ce développement, Guillaume Bourdon annonce également une dizaine de recrutements.

Mécalibre réalise de l'usinage de précision et de la chaudronnerie.
Mécalibre réalise de l'usinage de précision et de la chaudronnerie. — Photo : Pixabay

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail