Formation

Lidup pose le pied aux Antilles

Par Elodie Soury-Lavergne, le 24 mai 2018

Isabelle Delcroix Naulais a fondé la société lilloise Lidup en 2013.
Isabelle Delcroix Naulais a fondé la société lilloise Lidup en 2013. — Photo : Elodie Soury-Lavergne, le Journal des entreprises

La société lilloise Lidup entame un développement aux Antilles. L'extension géographique de cette jeune entreprise, qui a conçu un serious game pour l'égalité professionnelle hommes femmes, est une histoire de rencontres et d'opportunités. "Je me rends tous les ans aux Antilles. Sur l'île Marie-Galante, qui dépend de la Guadeloupe, j'ai fait beaucoup de rencontres, dont celle d'une femme chef d'entreprise, directrice générale de la polyclinique de l'île", explique Isabelle Delcroix Naulais, la dirigeante. Elle poursuit : "Elle m'a indiqué que quand on vit à Marie-Galante, il faut aller en Guadeloupe ou à Paris pour se former".

Vers un Lidup Caraïbes

Isabelle Delcroix Naulais a donc développé une formation pilote, portant sur l'ensemble des stéréotypes en entreprise et l'a testée auprès de cadres de cette polyclinique. "Cette formation a rencontré un grand succès et j'aimerais la développer dès l'année prochaine dans d'autres entreprises de l'île. L'idée est de conjuguer le développement de Lidup et celui d'un territoire qui compte peu de prestataires". À terme, Isabelle Delcroix Naulais souhaite même créer une sorte de "Lidup Caraïbes" : un centre de formation, autour d'un écosystème local, pour les entreprises de Marie-Galante et des îles alentour.

Lancement d'une nouvelle formation

Lidup a démarré son activité en 2013, avec un serious game dédié à l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes. Un outil qui fonctionne bien sur le plan de la sensibilisation, en animation ou lors d'ateliers de créativité. Mais il ne permet pas aux entreprises de mesurer le retour sur investissement ni de connaître les résultats concrets suite à son utilisation. C'est pourquoi la start-up a conçu un deuxième outil, une formation en e-learning sur les stéréotypes en entreprise, dont elle démarre la commercialisation. Il s'agit d'un parcours de 30 minutes, qui contient une évaluation et délivre un diplôme. "C'est un outil destiné aux grands comptes, nous sommes par exemple en discussion avec la Banque Populaire…", souligne la dirigeante.

Isabelle Delcroix Naulais envisage également de commercialiser ce nouvel outil en BtoC, comme support de développement personnel, avec un prix adapté aux particuliers. "Cela fait 4 ans que j'évolue dans ce domaine et le modèle économique n'existe pas encore vraiment. Mais on sent qu'il y a un vrai potentiel", commente-t-elle. En 2017, après avoir levé 200 000 euros, Lidup a réalisé un chiffre d'affaires de 100 000 euros, avec 2 salariés. La société vise un CA de 340 000 euros en 2019, tout en atteignant l'équilibre.

Isabelle Delcroix Naulais a fondé la société lilloise Lidup en 2013.
Isabelle Delcroix Naulais a fondé la société lilloise Lidup en 2013. — Photo : Elodie Soury-Lavergne, le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.