Lille

Services

Lidup : La start-up lève 200 000 euros pour l'égalité professionnelle homme/femme

Par E.S.-L., le 03 février 2017

La jeune entreprise lilloise Lidup vient de lever 200 000 euros pour la commercialisation de son serious game et pour recruter cinq personnes d'ici à trois ans.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Née en 2013, Lidup passe un cap dans son développement. La start-up au capital familial, fondée et dirigée par Isabelle Delcroix Naulais, vient de lever 200 000 euros : une enveloppe qui sera consacrée à la commercialisation de son serious game, portant sur l'égalité homme-femme en milieu professionnel, ainsi qu'à des recrutements. Cette opération financière a été réalisée auprès de Bpifrance (pour 100 000 euros), de Nord Actif (40 000 euros) et de la Caisse d'Épargne Nord France Europe (30 000 euros). La dirigeante a quant à elle apporté 30 000 euros en capital.

Accélérer la commercialisation

Je porte environ 700 kilos par an. J'ai envie de consacrer du temps à mes enfants. Je travaille et j'ai trois enfants. Pour chacune de ces assertions, qui suis-je : un homme, une femme, ou peut-être les deux ? C'est le genre de questions auxquelles sera confronté l'utilisateur du serious game de Lidup, qui se joue en 45 minutes et en plusieurs fois si besoin. Arrivé au terme de son développement, ce jeu vise à briser les stéréotypes sur les hommes et les femmes en entreprise. Isabelle-Delcroix Naulais va désormais se concentrer sur la commercialisation, auprès des grands comptes. La jeune entreprise compte déjà quelques clients comme le comité d'entreprise de Pole Emploi, Norpac, Thalès, ou prochainement Biomérieux et Arc International. Le potentiel est là, Isabelle Delcroix Naulais n'a aucun doute sur le sujet : « 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires sont générés au niveau mondial par les serious games, 50 % des sociétés du CAC40 y ont recours et 40 % des salariés français sont aujourd'hui formés à distance. » Par ailleurs, le chemin est encore long avant d'atteindre l'égalité professionnelle homme-femme : 80 % des salariés à temps partiel sont des femmes, il y a 7 % de femmes parmi les cadres dirigeants dans les entreprises de plus de 5000 salariés, il est mal vu pour un homme qui le désirerait de vouloir prendre un congé parental, etc.

Cinq recrutements d'ici trois ans

Avec le démarrage de la commercialisation, Isabelle Delcroix Naulais mise sur un chiffre d'affaires 2017 de 100 000 euros, puis de 340 000 euros environ en 2019, l'équilibre étant alors atteint. « Depuis 2016, je suis accréditée pour que ce jeu entre dans les budgets formations des entreprises », précise la dirigeante. En 2019, la start-up comptera également cinq salariés. La première a d'ailleurs été recrutée en janvier : une assistante de direction. Un renforcement de l'équipe indispensable en cette période d'accélération, d'autant que la dirigeante envisage déjà la suite : la création d'un portail avec des modules complémentaires à son serious game.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.