Dunkerque

Industrie

Les tentes haut de gamme de Cabanon profitent de l’engouement pour le tourisme de plein air

Par Jeanne Magnien, le 08 septembre 2022

Entreprise du patrimoine vivant, Cabanon fabrique dans le Nord des tentes haut de gamme pour les particuliers et l’hôtellerie de plein air. Portée par la belle santé du secteur, la PME compte accélérer à l’international.

Pierre Cerulus a repris Cabanon en 2009. 4 500 tentes haut de gamme sortent chaque année de l’atelier de la PME nordiste.
Pierre Cerulus a repris Cabanon en 2009. 4 500 tentes haut de gamme sortent chaque année de l’atelier de la PME nordiste. — Photo : Jeanne Magnien

Articuler retour à la nature et confort, c’est le pari réussi de Cabanon. Créée en 1959 à Petite-Synthe (Nord), la PME de 56 salariés (7,5 M€ de CA 2021) produit des tentes destinées aux particuliers mais aussi aux collectivités et aux campings. Depuis les années 2000, elle s’est spécialisée dans les tentes habitables mêlant toile et bois, pouvant accueillir des familles voire des groupes. Utilisés par des colonies de vacances ou comme des logements semi-permanents dans des campings, ces produits premium remportent un succès grandissant.

"Nos clients et utilisateurs ont un désir de retour à la nature. Nous les accompagnons en leur proposant des produits respectueux de l’environnement, à ossature bois. L’ensemble de nos composants sont achetés dans un rayon de 300 kilomètres autour de l’usine", assure Pierre Cerulus, qui a repris l’entreprise en 2013. Passée près de la liquidation, elle avait été rachetée en 2009 par la chaîne lyonnaise de campings nature Huttopia, qui avait alors voulu sécuriser son fournisseur. Le groupe possède toujours 35 % du capital de Cabanon, et en est un des principaux clients.

Le camping en vogue

Mais les débouchés sont nombreux sur ce marché, qui connaît un fort développement en France, où le Covid et les préoccupations écologiques sont venus bouleverser les habitudes et les envies des vacanciers. Ces néo-campeurs viennent grossir les rangs des Allemands, Hollandais et autres Belges, grands habitués des campings du sud de l’Europe. Et en BtoB, la demande des campings, colonies de vacances et collectivités est toujours bien présente. Cabanon, qui a réalisé 7,5 millions de chiffre d’affaires en 2021, va atteindre les 10 millions cette année. Et prévoit encore une belle croissance en 2023.

"Il y a un impact Covid indéniable, que l’on sent sur tous nos marchés. Je pense que cette tendance va durer quelques années encore, la conjoncture nous est favorable. Avec l’électrification des véhicules, les clients vont chercher des produits plus légers à tracter par exemple. C’est un argument en faveur de notre caravane pliante", analyse Pierre Cerulus.

La PME, qui investit "500 000 euros par an" en R & D, travaille constamment sa gamme de 70 références pour proposer de nouveaux modèles ou améliorer les anciens. Prochaine innovation à venir : une tente autonome, avec toilettes sèches dernière génération, douche et panneaux solaires.

S’étendre à l’international

Avec ses 56 salariés, dont 40 en production, Cabanon fabrique 4 500 pièces par an. 35 % sont destinées au marché français et 65 % sont vendues à l’export, au travers de revendeurs spécialisés aux Pays Bas, en Angleterre et en Allemagne. Et bientôt, outre-Atlantique. Un projet d’implantation aux États-Unis est à l’étude et devrait se concrétiser d’ici deux ans. "Les États-Unis, c’est le plus gros marché au monde pour le camping. Évidemment, la concurrence est déjà bien installée. Mais il y a sans aucun doute quelque chose à faire pour nous là-bas. Cela devrait passer par une croissance externe, avec le rachat d’un petit outil de production sur place, pour contourner les problèmes de douanes et de taxes", projette Pierre Cerulus.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition