Lille

Transport

Les ports de Lille ont battu des record en 2018

Par Jeanne Magnien, le 21 mars 2019

Après une année 2017 de tous les records, les ports de Lille ont connu une nouvelle année de forte croissance en 2018. 2019 devrait voir de forts développement du côté de Santes.

Alain Lefebvre, le Dg des Ports de Lille, et Philippe Hourdain, leur président, ont présenté un bilan 2018 très satisfaisant.
Alain Lefebvre, le Dg des Ports de Lille, et Philippe Hourdain, leur président, ont présenté un bilan 2018 très satisfaisant. — Photo : Jeanne Magnien - Le JDE

Ils ont l'air les premiers surpris, et pourtant, les chiffres sont là: l'année 2018 aura été encore meilleure que 2017, pourtant présentée comme celle de tous les records. La confirmation que la ville se tourne à nouveau vers ses ports, souligne Philippe Hourdain, le président des Ports de Lille: "Pendant un temps, les acteurs économiques ont tourné le dos à l'eau et à la multi-modalité; nous sommes en train de constater que l'attitude des entreprises est en train de changer. Lille est une ville portuaire, et on a trop tendance à l'oublier. Il faut lui rendre son statut de ville d'eau."

2018 frôle les 8 tonnes

"L'année 2017 avait déjà été exceptionnelle, c'était la troisième meilleure année de l'histoire du port. Et en 2018, on a fait encore mieux, en frôlant les 8 millions de tonnes, et en passant le cap des 500 000 tonnes transportées par le chemin de fer", se félicite pour sa part Alain Lefèbvre, le DG des ports de Lille. 

Les ports de Lille ont donc vu passer 7 991 401 tonnes en 2018, contre 7 779 456 tonnes en 2018. En termes de conteneurs, la performance reste pourtant légèrement en retrait par rapport à 2017, avec 164 787 EVP transbordés contre 169 755 l'année précédente. 2018 enregistre néanmoins un record d'importance pour le port, puisque 44 865 EVP ont été transportés par voie ferroviaire. Un détail qui n'en est pas un pour la direction du port. "Le taux d'intermodalité s'améliore d'année en année, et c'est vraiment un axe de développement fort pour le port. Aujourd'hui, 30% du trafic s'appuie sur le chemin de fer et la voie fluviale, alors que l'on part de très loin. C'est 120 000 camions en moins chaque année sur les routes," souligne Alain Lefèbvre.

50 M€ investis à Santes

L'année 2019 devrait voir la tendance se confirmer encore, puisque l'attractivité des ports ne se dément pas. Environ 240 entreprises sont d'ores et déjà locataires de bâtiments sur le port, à Lille ou à Santes. C'est d'ailleurs là que le port mise pour le moment pour s'agrandir, puisque la réserve foncière y est plus vaste qu'à Lille, où la proximité du centre ville limite les possibilités d'extension. Sur les 100 ha de Santes, en revanche, les bâtiments poussent encore à loisir: deux grands projets ont été lancés en 2018, et vont aboutir en 2019, pour un investissement total de 50 M€.

Un bâtiment de 42 000 m² est ainsi en train d'être construit pour être occupé par Roquette, pour qui le port a aussi rénové deux bâtiments d'une emprise de 48 000 m². Roquette renforce ainsi sa logistique sur le port de Lille, qui pour améliorer son service est en train de se doter d'un terminal trimodal. Conçu pour Roquette, cet équipement sera accessible à l'ensemble des usagers du port, souligne sa direction.

Un deuxième bâtiment logistique de trois cellules, pour un total de 18 000 m², est aussi en cours de construction et sera livré en septembre. L'une des cellules est déjà louée: elle sera occupée par DCDIS, un prestataire logistique pour l'agroalimentaire.

Alain Lefebvre, le Dg des Ports de Lille, et Philippe Hourdain, leur président, ont présenté un bilan 2018 très satisfaisant.
Alain Lefebvre, le Dg des Ports de Lille, et Philippe Hourdain, leur président, ont présenté un bilan 2018 très satisfaisant. — Photo : Jeanne Magnien - Le JDE

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture