Lille

Immobilier

Le spécialiste de la colocation Colonies s'invite à Lille

Par Jeanne Magnien, le 03 septembre 2020

L'entreprise parisienne Colonies, qui conçoit, aménage et gère des résidences en colocation pour le compte d'investisseurs, fait son entrée sur le marché lillois.

colocation
L'entreprise Colonies propose l'achat, la rénovation et la gestion de résidences destinées à la colocation, pour le compte d'investisseurs. — Photo : Colonies

De plus en plus tendu, le marché immobilier lillois aiguise les convoitises. C’est donc tout naturellement que le spécialiste de la colocation Colonies s’apprête à faire son entrée sur la place lilloise. À l’instar d’autres acteurs, comme le lillois Colocatère, l’opérateur propose d’acheter des biens pour le compte d’investisseurs, de les aménager pour en faire des colocations haut de gamme, et d’en assurer la gestion au quotidien.

Lancée en 2017 par trois entrepreneurs, Colonies est d’abord née d’une expérience vécue. « Avant de créer l’entreprise, nous étions de jeunes actifs qui commencions notre vie professionnelle à Paris, en colocation. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’expérience a été, d’un bout à l’autre, catastrophique. De la recherche d’appartement à l’installation dans un logement de mauvaise qualité et pas adapté à nos usages, avec un propriétaire aux abonnés absents, rien ne s’est passé correctement. On s’est dit qu’il y avait une solution à trouver pour résoudre tous les problèmes d’un seul coup, avec une approche pragmatique et adaptée aux attentes des gens », résume Alexandre Martin, l’un des trois cofondateurs de Colonies.

Rapidement, Colonies valide son modèle en trouvant, d’une part, les investisseurs pour ses premières acquisitions, en région parisienne et à Berlin. Et d’autre part, des locataires intéressés par une offre alléchante : des appartements meublés bénéficiant d’une rénovation de qualité, aménagés pour la colocation, avec des espaces communs attractifs, pour un loyer toutes charges comprises dans les prix du marché. « Très rapidement, on a vu notre cible s’élargir. Nous pensions adresser principalement les jeunes actifs et les expatriés, soit une tranche d’âge de 25 à 35 ans. Mais de fait, notre clientèle va de 18 à 60 ans, et nous avons tous les profils, » poursuit Alexandre Martin. L’entreprise, qui ne communique pas son chiffre d’affaires, compte aujourd’hui 55 salariés.

Bientôt trois résidences autour de Lille

Sur un marché de l’immobilier qui se tend dans beaucoup de grandes villes, à commencer par Paris, Colonies répond à une demande croissante. Comptant six résidences au début de l’été, la jeune entreprise s’apprête à multiplier les ouvertures cet automne, pour administrer une vingtaine de sites à la fin de l’année. Ainsi, après une première ouverture à Lille, près de la place de la République, dans une quinzaine de jours, une deuxième est prévue à Marcq-en-Baroeul d’ici un mois, puis une troisième, à Saint-André, début 2021. Un projet de grande envergure est également en préparation à Roubaix. « Je connais bien Lille pour en être originaire, et y avoir passé toute ma jeunesse. C’est un marché qui nous intéresse beaucoup parce que la demande y est importante, avec un manque d’offre pertinente pour les jeunes actifs. Il était donc logique pour nous de débuter à Lille notre stratégie de déploiement national, qui va nous conduire à nous implanter rapidement dans la plupart des villes secondaires, à Lille, Bordeaux, Marseille, Toulouse et Lyon. »

De nouveaux profils d’investisseurs

Porté par une demande renouvelée à l’issue du confinement, qui a décidé bon nombre de personnes à tenter d’améliorer leurs conditions de logement, Colonies voit aussi de nouveaux profils d’investisseurs frapper à sa porte. « Avec la crise du coronavirus, un certain nombre de secteurs de la location d’actifs ont perdu de l’attrait pour les investisseurs. L’immobilier de bureau, l’hôtellerie, le retail sont en perte de vitesse, la logistique se maintient mais c’est un marché relativement limité. Nous voyons donc arriver un certain nombre d’investisseurs institutionnels, qui jusque-là ne s’intéressaient pas du tout à la location d’habitations, chercher à entrer sur le marché », se félicite Alexandre Martin.

colocation
L'entreprise Colonies propose l'achat, la rénovation et la gestion de résidences destinées à la colocation, pour le compte d'investisseurs. — Photo : Colonies

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail