Innovation

Le lillois Sencrop reprend les stations météo du normand Visio-Green Agriculture

Par Jeanne Magnien, le 13 février 2020

La start-up lilloise Sencrop, qui déploie des stations météo connectées dans les champs, rachète un de ses concurrents, le normand Visio-Green Agriculture.

Installées dans les parcelles, les stations connectées de Sencrop permettent aux agriculteurs de mieux suivre les conditions météo dans leurs champs, et les aident dans la prise de décision.
La start-up lilloise Sencrop vient d'acquérir Visio-Green Agriculture, une entreprise de l'Eure qui propose elle aussi des stations météo connectées pour l'agriculture. — Photo : Sencrop

Après la levée de fonds, vient le temps des investissements. La start-up lilloise Sencrop, qui avait levé 10 millions de dollars début 2019, vient d’annoncer le rachat de l’un de ses concurrents, la start-up normande Visio-Green Agriculture, basée à Venon dans l’Eure. Concurrente de Sencrop, lancée comme elle en 2016, cette filiale de l’entreprise Latitude GPS propose elle aussi une gamme d’outils connectés à destination de l’agriculture, et notamment, des stations agri-météo et des sondes d’irrigations.

Renforcer le maillage territorial

Principalement implantées entre la Beauce et l’Alsace, en passant par la Normandie, la Picardie et la Champagne, mais aussi en Italie, les 1 800 stations connectées de Visio-Green Agriculture rejoignent donc le giron de Sencrop, qui compte pour sa part 9 500 stations. L’opération va permettre à Sencrop de renforcer son maillage territorial, au service des 10 000 agriculteurs, viticulteurs et arboriculteurs qui utilisent ses outils et son application. Les données météo ultra-locales collectées par les stations permettent aux exploitants d’obtenir des données fines sur la météo dans leurs parcelles, et d’adapter l’irrigation ou les éventuels traitements en conséquence.

« La croissance externe ne faisait pas particulièrement partie de notre plan de développement, mais l’occasion s’est présentée et nous avions les fonds pour le faire, et ainsi, consolider notre marché », commente Martin Ducroquet, cofondateur, avec Michael Bruniaux, de Sencrop. « Visio-Green Agriculture développait une solution concurrente mais aussi complémentaire de la nôtre, notamment d’un point de vue géographique. Ils manquaient de moyens pour passer à l’étape supérieure, et nous sommes apparus comme un acteur légitime pour les accompagner. Nous sommes plus avancés en termes de développement, notamment sur tout ce qui concerne le partage des données. De notre côté, nous renforçons d’un coup notre maillage, notamment en Italie où nous n’avions pas d’équipe commerciale. »

Dix salariés supplémentaires

Sencrop, qui a déployé sa solution dans 14 pays européens, s’affiche avec ses 11 300 stations comme le plus gros réseau de stations météo d’Europe de l’Ouest. La start-up, qui ne communique pas son chiffre d’affaires, revendique une croissance à trois chiffres et compte 54 collaborateurs. Elle s’apprête à intégrer la petite dizaine de salariés de Visio-Green Agriculture, qui quittera l’Eure pour les locaux lillois de Sencrop, à Euratechnologies. Sans exclure une nouvelle opération de croissance externe si l’occasion s’en présentait, Sencrop compte désormais s’employer à développer de nouvelles fonctionnalités pour sa solution, et notamment le partage d’informations entre utilisateurs.

Installées dans les parcelles, les stations connectées de Sencrop permettent aux agriculteurs de mieux suivre les conditions météo dans leurs champs, et les aident dans la prise de décision.
La start-up lilloise Sencrop vient d'acquérir Visio-Green Agriculture, une entreprise de l'Eure qui propose elle aussi des stations météo connectées pour l'agriculture. — Photo : Sencrop

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail