Dunkerque

Santé

Le groupe pharmaceutique AstraZeneca investit près de 200 millions d'euros à Dunkerque

Par Elodie Soury-Lavergne, le 21 janvier 2020

Un an après avoir inauguré l'extension de son usine de Dunkerque (Nord), le groupe pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca récidive. Il annonce cette fois un programme d'investissement à hauteur de 207 millions d'euros, qui s'étalera sur cinq ans. L'opération devrait engendrer une centaine d'emplois supplémentaires sur le site dunkerquois.

A Dunkerque, Astrazeneca produits des traitements contre l'asthme et autres maladies respiratoires.
A Dunkerque, Astrazeneca produits des traitements contre l'asthme et autres maladies respiratoires. — Photo : Astrazeneca

Le groupe pharmaceutique AstraZeneca va investir 207 millions d’euros dans son usine de Dunkerque (Nord). L’annonce a été faite le 21 janvier par Pascal Soriot, le PDG, en présence du président de la République Emmanuel Macron. Sur ce site dunkerquois, le groupe anglo-suédois produit des traitements contre l’asthme et autres maladies respiratoires. Ces derniers sont destinés à 99 % à l’export, en direction des États-Unis essentiellement (à 86 %), mais aussi de l’Europe et de l’Asie.

Une centaine d’emplois créés

Il y a tout juste un an, AstraZeneca inaugurait déjà une extension de cette usine dunkerquoise. L’investissement consenti, qui s’élevait alors à 135 millions d’euros, avait permis la mise en place de deux nouvelles lignes de production, d’un laboratoire de formulation et d’espaces de stockage supplémentaires.

Le groupe récidive donc, avec, cette fois, 207 millions d’euros investis à Dunkerque, sur une enveloppe globale de 451 millions d’euros en France. Ce programme d’investissement s’étalera sur cinq ans et va engendrer la création d’une centaine d’emplois. Le site nordiste compte, pour le moment, près de 500 collaborateurs, et dégage un chiffre d’affaires de plus d’1 milliard d’euros.

Cet investissement va permettre la mise en place d’une nouvelle chaîne de montage autonome, de deux lignes de montage et emballage intégrées, ainsi que la modernisation des équipements et infrastructures déjà en place. L'objectif est de lancer de nouveaux traitements contre les maladies respiratoires et de poursuivre le développement à l’international, notamment en Chine.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition