Hauts-de-France

Innovation

La Troisième Révolution Industrielle monte en puissance

Par Elodie Soury-Lavergne, le 26 avril 2018

La Troisième Révolution Industrielle (rev3) met un coup d'accélérateur dans les Hauts-de-France, avec la mise en place de 7 territoires démonstrateurs et le déploiement d'un réseau d'accélérateurs pour les entreprises.

Dédié à la Troisième Révolution Industrielle, le fonds CAP 3RI a déjà engagé 15 millions d'euros auprès de 7 projets d'entreprises régionales.
La Troisième Révolution Industrielle est en train de monter en puissance en région, avec la mise en place de 7 territoires démonstrateurs et le déploiement d'un réseau d'accélérateurs. — Photo : Pixabay

Lancée en 2013 dans les Hauts-de-France, la Troisième Révolution Industrielle (rev3) continue à gagner du terrain. D'une part, une première promotion de 7 territoires démonstrateurs vient de voir le jour. Et de l'autre, un réseau d'accélérateurs s'apprête à être déployé en région. Élaborée avec l'économiste américain Jérémy Rifkin, cette démarche vise à rendre la région plus durable et performante à l'horizon 2050 avec, entre autres, une réduction de près de 60 % de sa consommation d'énergie.

7 territoires démonstrateurs

Lors de sa nomination à la présidence de la mission rev3 en décembre dernier, Philippe Vasseur avait annoncé le déploiement d'un réseau de territoires démonstrateurs. C'est désormais chose faite : 7 territoires viennent d'adopter ce statut. Grâce au réseau de partenaires de rev3 (Région, Ademe, Caisse des Dépôts, etc.), ils vont bénéficier d'un espace d'échanges pour partager les bonnes pratiques, développer les conditions d'accélération de leurs projets rev3 et accentuer la mise en visibilité de leurs réalisations.

Les 7 territoires devenus démonstrateurs sont :

- La communauté urbaine de Dunkerque, qui ambitionne à travers sa plateforme industrialo portuaire d'être un laboratoire de transformation écologique, économique et sociale.

- La communauté urbaine d'Arras, qui veut être un territoire exemplaire en matière de transition écologique, grâce à ses expériences menées en termes de mobilité douce, énergie et rénovation du patrimoine.

- Le pôle métropolitain de l'Artois, qui accompagne l'émergence et la mise en réseau de villes intelligentes.

- Amiens métropole, qui veut mettre en œuvre un modèle économique innovant via la gestion de son réseau de chaleur et la mise en place de bus à haut niveau de services, avec un parc de 40 bus électriques.

- La communauté de communes des Hauts-de-Flandre, qui propose un ensemble de solutions rev3, comme le développement de circuits courts, le recours aux énergies renouvelables et l'utilisation des agro ressources dans la rénovation des bâtiments.

- La communauté de communes Pévèle Carembault, qui construit une zone d'activités économiques rev3.

- La commune de Fourmies, devenue un démonstrateur de villes en transition.

Vers un réseau d'accélérateurs

Les CCI régionales ont également pris l'initiative de créer un réseau d'accélérateurs rev3. L'objectif est d'aider les porteurs de projets à se lancer et les jeunes entreprises à prendre leur envol. Plusieurs collectivités et universités ont déjà émis le souhait d'héberger un tel accélérateur : des campus ouvriront progressivement à partir de septembre 2018 dans la communauté urbaine d'Arras, l'Université Catholique de Lille et Lille Université. Fin 2018, d'autres accélérateurs verront le jour dans la communauté d'agglomération de Lens-Liévin, à Calais et à Saint-Quentin. Les appels à candidatures sont d'ores et déjà lancés. Il est possible de candidater sur www.rev3.fr.

Cette initiative ne part toutefois pas de zéro puisqu'un premier accélérateur a déjà été lancé par la CCI, en décembre 2017, en partenariat avec l'IMT Lille Douai et le soutien de Groupama, Engie, et GRTGaz. Il accompagne 9 jeunes entrepreneurs, à l'image de Cédric Guyot et son projet Agrikolis, qui crée des points relais chez les agriculteurs afin d'augmenter la flexibilité horaire pour les consommateurs, dans le cadre de livraison de produits lourds et volumineux. 

Dédié à la Troisième Révolution Industrielle, le fonds CAP 3RI a déjà engagé 15 millions d'euros auprès de 7 projets d'entreprises régionales.
La Troisième Révolution Industrielle est en train de monter en puissance en région, avec la mise en place de 7 territoires démonstrateurs et le déploiement d'un réseau d'accélérateurs. — Photo : Pixabay