Hauts-de-France

Collectivités locales

La Région Hauts-de-France vote un plan de relance à 1,3 milliard d'euros

Par Jeanne Magnien, le 06 juillet 2020

Au-delà des différents dispositifs de soutien à l'économie régionale mis en place au cours du confinement, la Région a voté fin juin un vaste plan de relance global, chiffré à plus d'un milliard d'euros.

Au cours d’une conférence de presse au siège de Région, Xavier Bertrand a dévoilé les mesures phares de l’année à venir.
Le plan de relance voté par le Conseil régional, entend réparer les dégâts causés par le confinement à l'économie régionale, tout en lui donnant de nouvelles orientations. — Photo : M.B.

La Région Hauts de France annonce la mise en place d’un important plan de relance à l’échelle du territoire, pour un montant qui atteindrait 1,3 milliard d’euros. Entre relance et investissement, le plan promet d’embrasser l’ensemble des enjeux économiques liés à la crise du Covid, en proposant une approche secteur par secteur. Outre un volet social, avec notamment des aides destinées aux publics les plus fragilisés par la crise, et à la formation, il entend rendre plus verte l’économie régionale. Non sans prévoir, dans le même temps, une réindustrialisation massive du territoire.

« C’est une course de vitesse », annonce le président de Région, Xavier Bertrand, lors de la présentation de ce plan. » Nous ne pourrons pas empêcher le chômage d’augmenter dans les mois qui viennent, mais nous pouvons amortir le choc et aider les entreprises à mieux rebondir. Quand je parle d’entreprises, j’inclus tout le monde : les entrepreneurs et les salariés, mais aussi les indépendants et les autoentrepreneurs, et bien sûr les jeunes qui arrivent sur le marché de l’emploi. »

Coups de pouce aux TPE et PME

Des mesures d’aide aux indépendants et aux petites entreprises sont prévues, pour les aider à renflouer d’éventuels trous de trésorerie. En plus du « fond Covid », qui propose aux TPE une aide ponctuelle en cas de perte de chiffre d’affaires, le « fonds Reboost », s’adresse davantage aux PME industrielles. Doté de 30 millions d’euros, il est calibré pour permettre à ces entreprises de renforcer leurs fonds propres, et d’améliorer leur accès au crédit, contre une prise de participation. Lancé en partenariat avec le fonds Siparex, Reboost est doté de 5 millions d’euros par la Région.

En parallèle, les aides aux créateurs d’entreprises sont renforcées avec les fonds « d’amorçage et innovation », portés à 55 millions d’euros. Des mesures sont également prévues, sans plus de précision pour le moment, pour encourager une organisation plus souple du travail, grâce au co-working et au télétravail. Concernant les TPE, le dispositif « booster » sera également élargi. À l’avenir, 3 000 TPE, au lieu de 1 800, seront ainsi accompagnées dans leur structuration et leur accès à de nouveaux marchés.

Verdir l’économie, tout en la réindustrialisant

Outre ces mesures d’urgence, le plan de relance entend favoriser une transformation de l’économie régionale, en l’orientant vers « une production durable ». La dynamique autour de la Troisième révolution industrielle, Rev3, sera renforcée, et la transition numérique, accélérée, assure la Région. Un nouveau fond TRI, complémentaire aux dispositifs existants, et doté d’une enveloppe de 85 millions d’euros, devrait permettre à la Région de favoriser le développement des énergies alternatives. En particulier, du véhicule à hydrogène et du photovoltaïque, avec la création de nouvelles centrales solaires.

Ces objectifs « verts » n’empêchent pas la Région de « sonner la mobilisation générale pour l’Industrie ». Des investissements publics généreux sont promis, pour accompagner la réindustrialisation de l’ensemble des territoires. Un domaine en particulier est jugé prioritaire : les batteries, un « secteur stratégique lié à la souveraineté économique nationale et européenne », souligne la Région. 80 millions d’euros vont être investis dès 2020 pour aider à l’implantation, au sein de l’usine PSA de Douvrin, de la plus grosse unité de production de batteries d’Europe, prémices d’un futur « Airbus de la batterie », promet le Conseil régional.

Par ailleurs, la Région procédera à un recensement complet des offres foncières et immobilières, pour faciliter l’implantation et le développement des activités industrielles en région.

Au cours d’une conférence de presse au siège de Région, Xavier Bertrand a dévoilé les mesures phares de l’année à venir.
Le plan de relance voté par le Conseil régional, entend réparer les dégâts causés par le confinement à l'économie régionale, tout en lui donnant de nouvelles orientations. — Photo : M.B.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail